Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Coopération économique: le Patronat ivoirien échange avec le Mouvement des entreprises de France

Publié le jeudi 28 juin 2018  |  Abidjan.net
Economie:
© Abidjan.net par CK
Economie: Le Patronat ivoirien échange avec le Mouvement des entreprises de France
Mercredi 27 juin 2018. Abidjan. La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci) a organisé un déjeuner d’affaires avec le Mouvement des entreprises de France (Medef international ) à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan-Plateau.


Abidjan le 27 juin 2018, une quarantaine de chefs d’entreprise françaises, regroupés au sein du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), a été reçue par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) au cours d’un déjeuner d’affaires à la maison des Entreprises àAbidjan-Plateau.

La délégation du MEDEF conduite par monsieur Bruno METTLING, traduit par sa qualité et son effectif, n’a pas manqué de confirmer "l’excellence des relations de coopération qui unissent si heureusement la Côte d’Ivoire et la France" ainsi que l’engagement constant des entreprises françaises à participer activement au développement de la Côte d’Ivoire. Bruno Mettling, président de Conseil des chefs d’entreprise France-Afrique de l’Ouest de MEDEF International, a dit ne pas être ébranlé par l’arrivée d’autres investisseurs sur le marché africain généralement et singulièrement sur celui de la Côte d’Ivoire. Selon lui, cela permet de mieux apprécier leur efficacité sur le "terrain.’’

À en croire Philippe Eponon, vice-président de la Cgeci, la Côte d’Ivoire est une destination prisée aujourd’hui, il est évident que différents investisseurs de divers horizons viennent investir dans le pays. Cependant, « le modèle de partenariat avec la France qui est d’ailleurs légendaire doit évoluer et nos réflexions ont porté sur le modèle d’impulsion de ce partenariat aux profits des entreprises ivoiriennes que françaises » a-t-il confié.
Il a par la suite invité les entreprises françaises à se pencher sur la formation des entrepreneurs ivoiriens afin que ceux-ci soient aguerris et capables d’affronter le marché international.

CK
Commentaires


Comment