Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

‘’Des armes de guerre retrouvées au domicile de Ange Kessy’’ : Un proche collaborateur prend position et dénonce un acharnement

Publié le samedi 30 juin 2018  |  LInfodrome
Le
© Abidjan.net par Smoussa
Le procureur militaire, Ange Kessy parle de la justice militaire face au défi de l`emergence


Dans une publication parue sur la page Facebook du Tribunal militaire d’Abidjan (TMA), un proche collaborateur du procureur militaire Ange Kessy fait la lumière sur les circonstances réelles des faits et dénonce l’acharnement en cours sur le Procureur militaire.

Venons-en aux faits. Qu’est ce qui s’est passé ? Un de ses gardes de domicile appelé caporal Koffi Kouadio a été arrêté et déféré pour vol d’armes. Son dossier suit son cours devant le tribunal du Plateau. C’est de sa qu’il s’agit.
Ce n’est pas de Ange Kessi qu’il s’agit. Se nommant Koffi Kouadio, Caporal-chef, le militaire indélicat qui a oublié qu’il garde le domicile de l’homme qui est chargé d’appliquer les lois et règlements dans les armées et la police a appris à ses dépens. Quand on est au service d’une personnalité comme le procureur militaire on doit quel que soit son emploi et sa fonction donner l’exemple de la probité de l’intégrité, de la dignité et de bonne moralité.

Interrogés sur les raisons qui l’ont poussé à voler il a répondu qu’il avait besoin d’argent pour s’acheter un écran plasma comme ses amis dans le quartier. Il a été arrêté écroué et attend son jugement en compagnie de ses comparses civils. Quant aux armes dérobées elles ont été retrouvées par la gendarmerie et restituées à la justice. Les faits ont eu lieu le 23 mai dernier il y a un mois et demi. Cette affaire ne date donc pas de maintenant comme le font croire certaines personnes mal intentionnées. Un rapport sur les circonstances des faits a été adressé par le procureur militaire à sa hiérarchie et il l’a longuement et clairement expliquée lors de son point de presse le 4 juin dernier. Après les sanctions pénales, le garde voleur a été radié des Forces armées. Ce que le procureur militaire a fait, c’est exactement ce qu’un chef doit faire.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment