Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des brigades déployées à Abidjan à la recherche des véhicules non dédouanés (officier)

Publié le mardi 3 juillet 2018  |  APA
Administration
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Administration douanière: le Colonel Major Da Pierre Alphonse prend officiellement fonction
Abidjan le 12 Mai 2017. Nommé à la tête de l`Administration Douanière par le Président Ouattara, le Colonel Major Da Pierre Alphonse a officiellement pris fonction. Ce fut au cours d`une cérémonie présidée par le Ministre du Budget et du Portefeuille de l`Etat représenté par son Directeur de Cabinet Adjoint, Sidy Cissé. Photo: Col Maj Da Pierre Alphonse, Directeur Général des Douanes.


Des éléments des douanes ont été déployés à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, afin de traquer les véhicules non dédouanés, a indiqué lundi à APA le lieutenant-colonel Anne-Marie Kouamé.

La phase répressive prévue depuis le 1er juillet 2018 a « démarré » à Abidjan, a affirmé le lieutenant-colonel Anne-Marie Kouamé, directrice de la Communication et de la qualité des douanes ivoiriennes, affirmant que les éléments des douanes sont sur le terrain.

La direction générale des douanes avait annoncé dans un récent communiqué des « visites domiciliaires pour retrouver les véhicules concernés » ainsi que le déploiement de brigades de douane après le délai accordé pour le règlement, ayant expiré le 30 juin 2018.

Selon la note, la douane devrait rendre publique l’identité des détenteurs et les numéros d’immatriculation. Elle devrait en outre déployer un dispositif spécial aux frontières et sur toute l’étendue du territoire national.

L’administration douanière entend à travers cette opération engager le recouvrement intégral des taxes et droits de douanes, et prévenir les importations frauduleuses des véhicules d’occasion.

Dix-huit personnes ont été arrêtées dans l’affaire de fraudes sur les immatriculations des véhicules importés en Côte d’Ivoire, avait annoncé début mai le Procureur de la République, Richard Adou, lors d’une conférence de presse à son Cabinet.

Les véhicules n’ayant pas subi la filière de dédouanement sont estimés à un millier pour un préjudice compris « entre deux et trois milliards Fcfa ».

AP/ls/APA
Commentaires


Comment