Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Financement des entreprises : L’Agence Côte d’Ivoire PME noue un partenariat avec les banques

Publié le vendredi 6 juillet 2018  |  Minutes Eco
Financement
© Autre presse par DR
Financement des entreprises : L’Agence Côte d’Ivoire PME noue un partenariat avec les banques
L’Agence Côte d’Ivoire PME a échangé avec les responsables des services PME des banques commerciales exerçant en Côte d’Ivoire, le vendredi 29 juin 2018, en marge de la célébration de la Journée internationale des PME.


L’Agence Côte d’Ivoire PME a échangé avec les responsables des services PME des banques commerciales exerçant en Côte d’Ivoire. Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de sa mission de facilitation entre les différents acteurs de l’écosystème des Petites et Moyennes Entreprises (PME) s’est tenue, le vendredi 29 juin 2018, en marge de la célébration de la Journée internationale des PME. L’objectif, c’était non seulement de présenter l’Agence aux banques, mais aussi de discuter de la question de l’amélioration de l’accès au financement des PME et des attentes de ces structures bancaires. « En matière d’accompagnement et de promotion des PME, la question du financement est une question centrale qui revient dans toutes les discussions. C’est une préoccupation tant du gouvernement ivoirien que des acteurs du secteur privé », a situé le directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire PME, Salimou Bamba. Alors qu’elles constituent 98% du tissu des entreprises et représentent 20% du PIB, 12% de l’investissement national et offrent 23% des emplois modernes, les PME ivoiriennes sont caractérisées, note-t-il, par une compétitivité insuffisante dont la principale raison, selon une étude réalisée en 2014 par la Banque mondiale, serait leur accès limité au financement.



Un plan d’actions en élaboration pour une collaboration efficace

Indexées régulièrement sur la question, les banques commerciales estiment que les difficultés d’accès des PME au financement bancaire sont liées à plusieurs facteurs. Il s’agit, entre autres, du caractère parfois insuffisamment structuré des PME ; de l’absence de structures d’autofinancement ainsi que des garanties solides pour la couverture du risque-crédit.

Les banques ont aussi relevé le déficit d’informations sur des secteurs nouveaux tels les PME vertes, la finance climatique, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), les startups, etc. et pour lesquelles elles s’engagent difficilement. Elles souhaitent la mise en place d’un fonds d’amorçage et de l’innovation en raison du risque élevé que constituent les start-up par exemple. C’est seulement après cela que les banques de s’engager dans le processus de financement des PME innovantes et à fort potentiel de croissance.

Les responsables PME des banques présentes à la rencontre ont appelé l’Agence Côte d’Ivoire PME à élaborer et proposer, pour les dix-huit prochains mois, un plan d’action de la plateforme de collaboration mise sur pied à cette occasion. Ce plan qui devra être validé lors de la prochaine rencontre.



Un pivot dans les relations entre les PME et les banques

Au cours des échanges, Salimou Bamba a réitéré la disponibilité de l’Agence Côte d’Ivoire PME à accompagner les banques, tant en amont que lors du processus de financement. « Une fois que ces PME obtiennent des prêts des banques, il s’agira pour nous d’apporter des conseils à ces entreprises dans le cadre du suivi », a-t-il dit. «Nous attendons des banques qu’elles nous fassent confiance. L’Agence Côte d’Ivoire PME est déterminée à apporter sa contribution à la valeur ajoutée dans l’écosystème des PME en Côte d’Ivoire », a souligné Salimou Bamba qui a reçu près d’une vingtaine de banques sur la trentaine présente en Côte d’Ivoire. Pour lui, cet engouement est la preuve matérielle du besoin de collaboration.

Par ailleurs, le directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire PME a salué la mise à disposition du Fonds BACI de cinq milliards de FCFA en faveur des femmes entrepreneures et du Fonds Coris Bank d’un montant de dix milliards en faveur des PME. Bamba Salimou a révélé que d’autres banques ont souhaité opérationnaliser les modèles BACI et Coris, à condition que l’Agence Côte d’Ivoire PME joue un rôle pivot dans l’analyse et le traitement des dossiers des PME afin d’assurer la ‘’qualité à l’entrée’’ des dossiers reçus. Celles-ci souhaitent donc une plus grande implication de l’Agence afin qu’elle soit l’unique interface entre les demandeurs de financement et les banques, dans le cadre des conventions de financement des PME signées avec le Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME.

Emmanuel Akani
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment