Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Utilisation des véhicules électriques en Côte d’Ivoire: Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire a de bonnes nouvelles

Publié le samedi 7 juillet 2018  |  Abidjan.net
Utilisation
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Utilisation des véhicules électriques en Côte d’Ivoire: Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire en parle
Vendredi 06 juillet 2018. Abidjan. Afin d’élaborer un projet intégré pour le développement de l’industrie des véhicules électriques dans le pays, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire a organisé une consultation publique portant sur « l’implantation et le Développement d’une grappe industrielle pour l’utilisation des véhicules électriques en Côte d’Ivoire ».


Des études sur le secteur du Transport au plan mondial, démontrent que 23% des émissions de Gaz à effet de serre (Ges) sont responsable de près 1,6 millions de cas de décès chaque année du fait de la pollution atmosphérique.

À l’instar des autres pays, la Côte d’Ivoire subit les mêmes réalités à cause de sa démographie galopante et de la stratégie de développement. Pour apporter des réponses concrètes et réduire le taux de mortalité dû au Ges, la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-CI) a initié à travers une série de consultation, dont l’une a porté ce vendredi 6 juillet à Abidjan-Plateau, sur l’installation de grappe industrielle, pour l’utilisation des véhicules électriques.

Conçu par un partenaire canadien qui soutient le développement économique et social au Canada et partout dans le monde (Saco/Ceso), ce projet à relent économique et environnemental pose deux grandes problématiques. Selon le premier vice président de la Cci-CI, Dr Parfait Kouassi, la première problématique est liée aux aspects législatifs, réglementaires, politiques, programmes, curricula et métiers. Quant à la seconde, elle est relative à l’ensemble des infrastructures habilitantes. " pris individuellement ou dans un ensemble sous forme de cluster. Bien évidemment, tout en respectant les cadres de gouvernance, et en facilitant la création d’un écosystème d’affaire profitable à tous. » a-t-il confié.

Conscient des changements majeurs qui vont intervenir dans quelques années, dans le mode du transport. Il a souhaité une politique d’avangardiste.
« En tant qu’organisme consulaire et courroie de transmission, notre rôle est de créer des cadres et de promouvoir des rencontres comme celle-ci en mettant en contact les différents partenaires pour qu’il en surgisse des choses positives », a indiqué Parfait Kouassi.

Félicitations et encouragements ont été les maîtres mots du directeur Afrique et Haiti du groupe Saco/Ceso, Ihaza Appolinaire, vis-à-vis de la CCI-CI. « Je suis heureux que la Chambre de commerce soit un partenaire privilégié pour diminuer l’intensité de tout ce qui est néfaste sur le l’environnemental, comme le secteur automobile. Le Canada fait partie des pays qui luttent pour la préservation de l’environnement. Et notre travail met l’accent sur la préservation de l’environnement, sur tout ce qui est énergie renouvelable, électricité solaire etc. Nous pensons qu’il est important pour nous de préserver l’environnement en vue de préparer à un monde beaucoup plus viable pour les générations à venir », a-t-il souligné.

À en croire les responsables de Saco/Ceso, il existe trois types de voiture : Les voitures tout-électriques, les voitures hybrides rechargeables et les voitures à prolongateur d’autonomie. Tous ces engins visent à réduire la pollution atmosphérique. " Ils vont fonctionner à partir d’une batterie rechargeable qui sera disponible dans des boutiques. Mieux des grappes industrielles seront construites pour faire fonctionner ces voitures et les accessoires " a expliqué Mathias Dekouassi, consultant Copeden chez le partenaire canadien.

Au-delà de son impact positif sur l’environnement, ce projet va générer près de 100.000 emplois directs comme indirects.


CK
Commentaires


Comment