Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Réduction de la pauvreté - La CAPEC mesure l’impact de l’entrepreneuriat inclusif sur les jeunes et les femmes

Publié le lundi 9 juillet 2018  |  Minutes Eco


La Cellule d’analyse de politiques économiques du CIRES (CAPEC), think tank de recherche et de formation affilié à l’université Félix Houphouët Boigny, pilote un projet de recherche sur le thème : « Inclusion et des jeunes et des femmes par l’entrepreneuriat inclusif : cas de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Kenya. » Cette étude qui bénéficie du financement du Centre de recherche pour le développement international (CRDI) du Canada promeut le business inclusif, ce modèle d’entrepreneuriat qui a pour objectif d’intégrer les populations les plus pauvres tout au long de la chaine de la chaine de consommateurs, fournisseurs, distributeurs, entrepreneurs ou employés.



Créer plus d’opportunités d’emplois pour les couches défavorisées

L’étude vise à mieux appréhender la contribution de l’entrepreneuriat inclusif à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations au bas niveau de l’échelle, notamment les jeunes et les femmes. C’est donc en vue de créer un cadre d’échange entre les chercheurs et les entreprises sur la pratique et l’impact du business inclusif que la CAPEC a organisé, le jeudi 5 juillet 2018, à l’hôtel Tiama, à Abidjan Plateau, une rencontre des stakeholders ou des parties prenantes. « Nous voulons obtenir l’adhésion des parties prenantes à ce projet et initier une plateforme de collaboration entre la CAPEC et le secteur privé, notamment les entreprises, en vue d’offrir des possibilités d’évaluation de ce modèle de business », indique le directeur de la CAPEC, Pr Alban Ahouré.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment