Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Deux ONG lancent les journées socioculturelles et sportives du canton du Paccolo

Publié le lundi 30 juillet 2018  |  AIP


Gagnoa, 30 juil (AIP)- L’association des anciens stagiaires Ivoiriens de Koïca (Corée du sud) et l’Ong Gognoa développement, en partenariat avec les mutuelles de développement du canton Paccolo, ont procédé à Mahibouo (15 km Gagnoa), au lancement officiel des journées socioculturelles et sportives dudit canton, avec pour ambition, le développement.

Cibler les femmes en milieu rural ainsi que les jeunes déscolarisés de plus en plus nombreux dans les villages, et créer une émulation entre les tribus, une fraternité, pour impulser le développement des 22 villages du canton paccolo, est l’objectif que se sont fixées les mutuelles de développement, a assuré samedi, le président de l’Ong Gognoa développement, Henri Danon.

L’ambition est de créer des opportunités pour ces femmes et ces jeunes dans les villages, en s’appuyant sur le football masculin et féminin, pour sensibiliser et fédérer la masse paysanne autour du projet.

L’association Koïca et les mutuelles de développement des 22 villages du canton paccolo, veulent privilégier la formation qui peut aider à mettre dans la durabilité, les projets, avec des formations au niveau de l’espace rural. Monter des projets de coopératives et de meilleures gestions des revenus, constitue le leitmotiv, précise-t-on.

Tous les fils et filles du canton paccolo, et singulièrement, ceux qui se trouvent à un poste de responsabilité, ont été conviés à utiliser leurs carnets d’adresse, pour aider le canton dans son développement, au travers de sa jeunesse et des femmes.

L’association Koïca est le « partenaire naturel » pour le canton. Deux projets ont été déjà été réalisés dans le cadre de cette coopération, avec notamment, un bâtiment jumelé de trois pièces pour les enseignants à Kobrégnoa, ainsi que la réhabilitation du groupe scolaire de Gnahirihio.

Koïca a offert des bourses d’études à des cadres ivoiriens d’un certain niveau et ces derniers ont mis en place une structure, dénommée l’Association des anciens stagiaires de Koïca, à travers laquelle, Koïca aide les populations rurales, note-t-on.

(AIP)

dd/fmo
Commentaires


Comment