Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

HABG et MAEP ensemble pour la bonne gouvernance en Afrique

Publié le mercredi 1 aout 2018  |  AIP


Abidjan- Des dirigeants de la Haute autorité pour la bonne gouvernance ont rencontré, mardi, une mission d’évaluation externe du Mécanisme africain d’évaluation par les Pairs (MAEP) dans le cadre de l’évaluation du Rapport national d’autoévaluation de la gouvernance en Côte d’Ivoire, élaborée par la Commission nationale du MAEP.

L’objectif de la réunion était de permettre à la mission externe de présenter le MAEP et de connaitre le fonctionnement de la HABG, selon un communiqué de la HABG.

La lutte contre la corruption est un élément transversal traité dans les thématiques du MAEP à travers « démocratie et gouvernance politique », « gouvernance et gestion économique », « gouvernance d’entreprises » et « développement socioéconomique ».

L’équipe du MAEP, conduite par le Dr Koffi Adorgloh a salué la Côte d’Ivoire pour la mise en place de la Haute autorité pour la Bonne gouvernance et a souhaité la coordination de celle-ci avec les autres structures en place pour lutter efficacement contre la corruption. Elle a également mentionné que le Rapport national d’évaluation de la Côte d’Ivoire recommandait une vulgarisation de la HABG auprès de la population ivoirienne.

Pour sa part, la HABG a présenté à l’équipe du MAEP, les missions de la HABG. La MAEP est la seule structure habilitée à élaborer et mettre en œuvre la stratégie nationale de la lutte contre la corruption.

Ils ont souligné que la HABG était une structure jeune en cours de consolidation de ses textes. Les membres de la HABG ont rassuré la mission du MAEP quant à la visibilité de la HABG en soulignant que depuis quelques mois une campagne de sensibilisation nationale sur la prévention et la lutte contre la corruption afin d’impliquer toutes les couches de la population ivoirienne a été lancée.

Des plateformes anti-corruptions et des comités locaux d’intégrité composés des acteurs de l’administration publique et de la société civile Ivoirienne ont été mis en place à cet effet.

La MAEP et la HABG ont évoqué la création d’un partenariat pour lutter contre la corruption en Côte d’Ivoire et sur le continent Africain.

aaa/tm
Commentaires


Comment