Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

L’Ouganda, 1er pays africain à minimiser les risques des projets d’énergie renouvelable de taille petite et moyenne

Publié le samedi 4 aout 2018  |  AIP


Abidjan, L’Ouganda est devenu le premier pays africain à signer un accord avec la Facilité régionale de soutien à la liquidité (RLSF), une initiative conjointe entre l’Agence pour l’Assurance du commerce en Afrique (ACA), un garant multilatéral panafricain, et KfW, avec un financement du ministère allemand de la coopération et du développement économiques.

Dans le cadre du programme, la RLSF offrira une protection aux nouveaux projets d’énergie renouvelable de taille petite et moyenne (jusqu’à 50 MW) en Afrique subsaharienne, rapporte un communiqué publié par l’Organisation de la presse africaine (APO).

La Banque mondiale estime que le continent a besoin de générer une capacité annuelle de 7 000 MW, mais une telle hausse de la capacité de production ne peut être atteinte sans une participation du secteur privé. La RLSF, en tant qu’option pragmatique, pourrait par conséquent devenir une solution plus largement utilisée pour résoudre le défi du déficit énergétique de l’Afrique.

La RLSF a une capacité initiale équivalente à 74 millions USD et protégera les Producteurs d'électricité indépendants (PÉI) contre le risque de retard de paiements par les acquéreurs publics. Ce type de garantie est une exigence courante de la part des banques qui financent les projets. De nombreux projets ont par le passé été dans l’incapacité d’accéder à des financements car cette garantie n’était pas disponible.

Cette mesure reflète l’engagement de l’Ouganda pour garantir la viabilité des projets d’énergie renouvelable de taille petite et moyenne.

L’accord a été signé par Matia Kasaija, ministre des Finances, de la Planification et du Développement économique; Irene Nafuna Muloni, ministre du Développement énergétique et minéral; M. Willy. K. Kiryahika, directeur général et chef de la direction d’Uganda Electricity Transmission Company (UETCL), et M. George Otieno, chef de la direction de l’Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment