Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ouattara monopolise la Une des journaux après un message «historique» à la Nation

Publié le mercredi 8 aout 2018  |  APA
La
© Autre presse par DR
La presse nationale dans les kiosques à journaux


Le président de la République Alassane Ouattara monopolise la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national, 48 heures après son adresse à la Nation, marquée par l’annonce d’une mesure d’ordonnance d’amnistie pour 800 prisonniers.

Parmi les bénéficiaires figurent l’ex-première dame Simone Gbagbo, les anciens ministres pro-Gbagbo que sont Lida Kouassi Moïse, Assoa Adou ainsi que le chef du protocole du président de l’Assemblée nationale Souleymane Kamaraté Koné dit Soul To Soul.

Célébration des 58 ans de la Côte d’Ivoire : Ouattara « décrispe » la vie politique, barre en Une L’Expression. « An 58 : un message à la Nation du chef de l’Etat historioque sous le signe d’un nouveau départ marqué par une ordonnance d’amnistie pour 800 prisonniers », renchérit Fraternité Matin.

Simone Gbagbo, Lida Kouassi Moise, Assoa Adou, Soul To Soul libérés, ajoute ce journal gouvernemental, selon qui, la composition de la Commission électorale indépendante (CEI) sera réexaminée et un programme social renforcé pour lutter contre la vie chère verra le jour dès le mois de septembre.

« Réconciliation nationale, discours rassembleur : Ouattara comme Houphouët-Boigny », compare Le Jour Plus à côté de L’Intelligent d’Abidjan qui parle de la réconciliation en marche avec « Adosolutions ».

Ce qui fait dire à Le Patriote qu’Alassane Ouattara est « un grand chef » après son discours « magistral » à la veille de l’An 58.

« Amnistie, réforme de la CEI, alternance 2020 : Ouattara prend de court adversaires et partenaires », placarde de son côté Le Nouveau Réveil, là où Notre Voie évoque de grosses « pressions » qui ont contraint M. Ouattara à libérer des prisonniers « politiques ».

A son tour, Le Temps croit savoir pourquoi le président ivoirien a libéré Simone, Lida, Assoa Adou et d’autres pro-Gbagbo. Selon Soir Info, Laurent Gbagbo est concerné par la mesure du chef de l’Etat, quand LG Infos raconte comment la famille de Simone Gbagbo s’apprête à l’accueillir après cette libération surprise.

Pour L’Inter, Alassane Ouattara a frappé un grand coup politique avec cette ordonnance d’amnistie même si selon le confrère « Bédié l’ignore ».

CK/ls/APA
Commentaires


Comment