Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire - Traitement de l’information par les médias numériques :Lebanco.net classé parmi les meilleurs

Publié le samedi 25 aout 2018  |  Lebanco.net
Médias
© Autre presse par DR
Médias numériques en Côte d’Ivoire : le REPPRELCI chez le ministre Bruno Koné
Le Ministre de la communication, de l’économie numérique et de la poste, Bruno KONE a échangé, ce mardi 17 Avril 2018, avec une délégation du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d`Ivoire ( REPPRELCI) conduite par son président, David YOUANT, à son Cabinet sis à l`Immeuble Postel 2001, au Plateau. A cette occasion, il a salué la création d`un Observatoire d`auto-régulation de la presse numérique en Côte d`Ivoire par le REPPRELCI.


Le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (Repprelci) a rendu public, le rapport de juillet 2018 portant sur l’observatoire des médias numérique en Côte d’Ivoire.
Lebanco.net figure parmi les meilleurs de la classe en ce qui concerne le traitement de l’information par les médias numériques en Côte d’Ivoire à l’issue de la dernière enquête de l’Observatoire des médias numériques de Côte d’Ivoire (Omenci) lancé par le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (Repprelci).
Ainsi, du 1er au 31 juillet 2018, le comité de monitoring a pu observer que sur une quinzaine de sites en ligne, Lebanco.net fait partie de ceux qui ne commettent presque pas de fautes professionnelles.
Selon le rapport, les fautes professionnelles indexées dans certains articles, sont liées à une méconnaissance des règles de déontologie et d’éthique chez la majorité des rédacteurs web. Il s’agit entre autres, des absences de signature, de publi-reportages non mentionnés comme tels, de la diffusion d’images de mineurs sans protection de leurs visages.
Le comité de monitoring espère, qu’avec la diffusion de ces rapports mensuels, les professionnels des médias numériques prendront en compte les observations relevés dans leurs productions afin de les corriger. Outre cela, rapporte-t-on, l’Omenci envisage, à partir de septembre 2018, d’augmenter le nombre de médias numériques dans son monitoring quotidien, dont les détails ne figurent pas dans le présent rapport. Aussi, l’organe d’autorégulation reste également ouvert aux remarques et suggestions en vue d’améliorer ses rapports.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment