Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Droits de l’Homme : La Côte d’Ivoire prépare son examen périodique universel

Publié le jeudi 6 septembre 2018  |  Abidjan.net
Droits
© Abidjan.net par D.Tagro
Droits de l’Homme : La Côte d`Ivoire prépare son examen périodique universel
Du 3 au 6 septembre 2018. Abidjan. Atelier de renforcement des capacités des membres du comité interministériel de suivi sur les instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme sur la méthodologie de la rédaction du rapport l’examen périodique universel (EPU).


Le Secrétariat auprès du ministère de la Justice et des droits de l’Homme en charge des droits de l’Homme en collaboration avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) tient du 3 au 6 septembre 2018 à Abidjan, un atelier de renforcement des capacités des membres du comité interministériel de suivi sur les instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme sur la méthodologie de la rédaction du rapport l’examen périodique universel (EPU). L’objectif de ces assises est d’instruire les experts sur les rudiments nécessaires pour la bonne rédaction du rapport sur la situation des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire qui sera présenté au Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unis au printemps 2019. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a enregistré la présence de la Secrétaire d’État auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des droits de l’Homme, chargée des droits de l’Homme, Aimée Zébéyoux et de Bakary Bamba, Conseiller pour les questions paix, sécurité et droits de l’Homme au sein de la Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations Unies à Genève.

«Outre l’appropriation nationale du processus d’élaboration du rapport, l’approche de ces quatre (4) journées d’activité a pour avantage de permettre aux agents et fonctionnaires de l’État que vous êtes de vous ouvrir sur les techniques d’élaboration de rapport auxquelles nous appellent les nouvelles technologiques afin de mieux les coordonner au niveau national et de les présenter de manière constante et régulière dans les délais prescrits », a indiqué Zébéyoux. La Côte d’Ivoire, a-t-elle souligné, lors de son passage dans le cadre du second cycle, s’était résolue à adopter un plan d’action pluriannuel assorti d’une structure de supervision efficace pour veiller à la mise en œuvre de la politique nationale relative aux Droits de l’Homme et au suivi de l’application des recommandations du Conseil des Droits de l’Homme. Elle a relevé que l’élaboration de rapports fait partie des obligations conventionnelles dont l’exécution offre aux États de s’auto-évaluer quant à la mise en œuvre effective des instruments internationaux auxquels ils ont souscrit. Ce, en vue d’améliorer des cadres législatifs et politiques en matière des droits de l’Homme.

Quant à Bakary Bamba, il a instruit sur l’apport de son institution qui sera d’accompagner les efforts de sensibilisation et de mobilisation autour du mécanisme de l’EPU, l’appui à la rédaction du rapport national et la préparation de la session du Groupe de travail du Conseil des droits de l’Homme chargé de l’EPU.

D.Tagro
Commentaires


Comment