Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Fraude/Déversement de marchandises en transit : plusieurs camions de sucre saisis

Publié le jeudi 6 septembre 2018  |  Abidjan.net
Fraude/Déversement
© Autre presse par DR
Fraude/Déversement de marchandises en transit : plusieurs camions de sucre saisis
Une grosse saisie de sucre déclaré en transit pour le Mali a été opérée par les Douanes Ivoiriennes. Les faits se sont déroulés le mercredi 5 septembre 2018 au parc sous douane du Mali, situé dans la zone portuaire de Vridi, non loin du tri postal.


Une grosse saisie de sucre déclaré en transit pour le Mali a été opérée par les Douanes Ivoiriennes. Les faits se sont déroulés le mercredi 5 septembre 2018 au parc sous douane du Mali, situé dans la zone portuaire de Vridi, non loin du tri postal. Aux environs de 11 heures ce jour-là, les agents des douanes du Bureau Vridi-Pétrole sont informés du transbordement de plusieurs camions de sucre en transit vers le Mali. Une descente sur les lieux permet de prendre les fraudeurs en flagrant délit, en train de transborder du sucre d’un camion d’immatriculation malienne vers un autre camion immatriculé en Côte d’Ivoire. Alerté, le Colonel-Major DA Pierre Alphonse, Directeur Général des Douanes, s’est rendu sur place. Indigné par l’ampleur de cette fraude, il a donné des instructions fermes pour que ces camions soient conduits à la brigade des douanes de Yopougon Gesco, pour les formalités d’usage. Aussi, a-t-il appelé ses collaborateurs à plus de vigilance.

Rappelons que la technique des contrebandiers est bien connue des services des Douanes. Elle consiste à faire une déclaration en bonne et due forme pour des marchandises en transit vers un pays limitrophe. Ce qui a pour effet la suspension des droits et taxes sur lesdites marchandises qui sont ensuite déversées frauduleusement sur le marché ivoirien. Cette pratique a pour conséquences des pertes de recettes pour le Trésor Public et une concurrence déloyale pour les entreprises installées en Côte d’Ivoire.



R. K.
Commentaires


Comment