Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Signature d’accord entre la Banque mondiale et la Côte d’Ivoire portant sur le financement du Projet Port d’Intégration-Ville d’Abidjan d’un montant de 217 milliards de FCFA

Publié le lundi 10 septembre 2018  |  Abidjan.net
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de signature de l’accord de financement du projet d’intégration port ville du Grand Abidjan
Lundi 10 septembre 2018. Abidjan. Une cérémonie de signature d`un Accord de Financement a eu lieu entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale, en vue de la mise en œuvre du Projet d’Intégration Port Ville du Grand Abidjan.


La Banque Mondiale et le gouvernement ivoirien représenté par le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Koné ont signé ce lundi 10 septembre 2018, un accord de financement du Projet Port d’Intégration-Ville d’Abidjan (PIDU) d’un montant de 315 millions de dollars, soit 217 milliards de F CFA.

Le Projet Port d’Intégration-Ville d’Abidjan (PIDU) est un projet ‘’novateur qui va changer le visage de la ville d’Abidjan, il va révolutionner la mobilité dans le Grand Abidjan’’, à en croire le ministre Adama Koné. Le Projet d’Intégration Port Ville du Grand Abidjan bénéficie d’un financement conjoint de l’Etat de Côte d’ivoire, de la Banque Mondiale et du Secteur Privé d’un montant total de 217 milliards de FCFA dont 170 milliards de FCFA sous forme de crédit de L’Association internationale de développement (IDA) du groupe de la Banque mondiale, 9 milliards de FCFA de l’Etat ivoirien et environ 38 milliards de FCFA du Secteur privé sous forme de Partenariat Public Privé (PPP).

‘’ Les investissements proposés dans le cadre de ce projet auront un impact transformationnel sur l’agglomération du Grand Abidjan en permettant d’améliorer la gestion urbaine, l’efficacité logistique, l’accessibilité portuaire et la mobilité urbaine. La population de l’Agglomération du Grand Abidjan bénéficiera de l’amélioration des infrastructures, de la mobilité urbaine et des services municipaux », a expliqué le Directeur pays de la Banque mondiale, Pierre Laporte.

Alors que l’économie ivoirienne repose en grande partie sur les activités du Port Autonome d’Abidjan, le district d’Abidjan souffre de l’inefficacité du transport de marchandise et de la logistique qui entrave fortement sa croissance, comparé à d’autres villes portuaires de la sous-région et du monde. ‘’L’Etat de Côte d’Ivoire a décidé d’agir avec ce projet soutenu par la Banque mondiale’’, a précisé, pour sa part, le ministre de l’Equipement et de l’entretien routier, Amédé Kouakou.

L’Agglomération du Grand Abidjan abrite environ 5,4 millions d’habitants, soit 42% de la population urbaine de la Côte d’Ivoire et constitue le principal pôle économique du pays. Elle contribue à hauteur de 80% à l’emploi formel et à 90% à l’emploi informel, selon le ministère de l’Economie et des Finances.

Fondée en 1960, l’Association Internationale de Développement (IDA) est l’Institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 75 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique.

Elisée B.
Commentaires


Comment