Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Inauguration d’une usine de production de lait de soja à Touba, dans le Nord-Ouest ivoirien

Publié le mardi 11 septembre 2018  |  APA
Mission
© Autre presse par DR
Mission d’information et de sensibilisation sur le RHDP et la révision de la liste électorale à Port Bouët
Le samedi 09 juin dernier, l’ancien Ministre de la Construction, M. Mamadou SANOGO a conduit la délégation du RDR à Port Bouët pour la mission d’information et de sensibilisation sur le RHDP et la révision de la liste électorale.


L’ex-ministre ivoirien de la Construction, du logement, de l'assainissement et de l’urbanisme, Mamadou Sanogo, a inauguré samedi à Touba (Nord-Ouest) une usine de production de lait de soja, dont il est le principal actionnaire avec 85% des parts, a appris lundi APA.

La réalisation de ce projet annoncé par le chef de l’Etat lors de sa visite présidentielle dans le Bafing est effective grâce à « M. Sanogo, fils de la région et de Mamadou Haïdara (fils du Denguélé), Ambassadeur de la Côte d'Ivoire aux États-Unis », rapporte une note d’information transmise à APA.

Ce projet qui a nécessité un investissement de 1,2 milliard FCFA devra permettre de réaliser un chiffre d’affaires de 700 millions FCFA lors de la première année d’exercice, selon les prévisions.

Appartenant à la Société agricole de transformation (SAT), cette usine dispose d’une capacité de production de plus de 20 000 litres de lait par mois, soit plus d’un million de bouteilles de 500 ml de lait de soja par an. L’unité de production est composée d’un système de décorticage, de purification d’eau, de mixage, de stérilisation, de fermentation et de remplissage.

Elle a aussi la capacité de transformer le soja en produits finis tels que : yaourt, lait concentré et non sucré, tofu, crème glacée, huile, jus de fruits, margarine, farine, biscuits, pain, aliment de bétail et de volaille.

Cette unité qui a également la capacité de faire du jus de mangue, d’ananas et d’anacarde, devrait permettre de relancer la culture du Soja dans la région et la création d'emplois pour les jeunes du Bafing, une préoccupation majeure de l’Etat ivoirien.

AP/ls/APA
Commentaires


Comment