Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Une pinasse pour rallier les villages derrière le fleuve Sassandra

Publié le vendredi 14 septembre 2018  |  AIP


L’agent de la police maritime, Joël Tieoulou, vient de soulager les populations des villages vivant derrière le fleuve Sassandra en mettant à leur disposition une pinasse d’un coût de 3 millions Fcfa, pour la traversée du fleuve Sassandra.

Cet engin vient faciliter, l’accès des populations aux villages de Gapêt, Niani, Dabéda, Brodjé formant le Ganidabro et les autres villages du canton Trépoint, tous situés derrière le fleuve Sassandra et à l’inverse, permettre à ces populations d’avoir facilement accès à la ville de Sassandra.

La traversée, longue de deux kilomètres, dure 15 mn au maximum et ne coûte que 250 francs CFA à 350 francs CFA contre une heure et pour un coût de 1000 francs CFA par la route en faisant le tour par la « côtière », sur 40 km.

La pinasse est équipée d’un moteur de 15 chevaux et peut contenir 30 passagers, avec des bouées et des gilets de sauvetage. Plus qu’un investissement, c’est un don, une œuvre sociale beaucoup appréciée par les populations bénéficiaires.

« C’est un geste très salvateur. Joël n’a pas attendu d’être maire, président de conseil régional, député ou sénateur ou encore Néyo ou Godié pour participer au bien- être des populations. C’est un jeune Guéré qui vient nous soulager. C’est une leçon pour nos cadres et politiciens », a martelé le notable du village de Brodjé, Claude Dazé.

Landry Gosso, guide touristique se réjouit de la mise en circulation de cette pinasse. « Elle va permettre de visiter la mangrove, le village des pêcheurs Néyo, les hippopotames, et faire des ballades sur le fleuve Sassandra», a-t-il indiqué.

« Depuis 10 ans que la pirogue de la mairie n’existe plus, nous avons des difficultés pour traverser le fleuve. Mes doléances envers la mairie n’ont pas été satisfaites. Le maire a été indifférent à nos préoccupations. Au nom de la population de Sassandra et de Groudou, je bénis l’œuvre de mon fils Joêl», a indiqué Gille Beugré, chef du village de Groudou, un quartier de la ville de Sassandra qui abrite le débarcadère où accoste la pinasse.

(AIP)

iv/bsp/fmo
Commentaires


Comment