Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

« Je savais que le mariage PDCI-RDR ne pouvait pas marcher » (Tiken Jah)

Publié le lundi 24 septembre 2018  |  APA
Musique:
© Abidjan.net par Atapointe
Musique: Tiken Jah lance un casting pour l’enregistrement de son prochain album
Abidjan le 23 septembre 2018. l’artiste Reggae Tiken Jah a lancé un grand casting pour le recrutement d’un groupe musical en vue de l’accompagner sur son prochain


La reggae-star ivoirienne, Tiken Jah Fakoly a déclaré, dimanche à Abidjan, qu’il savait que le mariage entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) dans le cadre du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) « ne pouvait pas marcher ».

L’artiste engagé ivoirien qui animait une conférence de présence pour parler de « la sortie prochaine de son nouvel album » discographique a rappelé que « quand je disais cela au début de leur union, personne ne me croyait mais la vérité là ».

« Je savais que c’est un mariage qui ne pouvait pas marcher. C’était un serpent à deux têtes qu’on ne voyait pas. C’était une invention du grand-frère et du petit-frère (ndlr : Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara) et la Côte d’Ivoire ressemblait à un partage de gâteau », a insisté l’artiste.

Il a émis le vœu que les Ivoiriens votent en 2020 (Présidentielle : ndlr) en fonction des programmes des candidats et non en fonction des affinités régionales et que les élections soient ouvertes, transparentes et justes.

Sur la sortie de son nouvel album prévue pour « mars ou avril 2019 », l’artiste a indiqué qu’il sera « enregistré en Côte d’Ivoire avec des musiciens locaux », contrairement aux derniers albums « enregistrés en Angleterre et en Jamaïque ».

« L’objectif est de retrouver la valse du reggae en Afrique. Il est temps de donner la chance aux jeunes musiciens et artistes africains qui ont de réelles potentialités », a souligné Tiken Jah indiquant que « les textes des 18 titres que comptera cet album sont prêts » dans le même feeling que les précédents où l’artiste aborde les thèmes « de l’immigration, l’actualité nationale, les faits de société, la géopolitique, le changement climatique… ».

Une présélection a retenu cinq groupes, notamment, Reggae Light, Kingston Gangsta, Simon’s Roots, Wisamen et Reggae Unity qui « vont entrer en studio pour l’enregistrement dès mercredi pour un casting. Et c’est le groupe qui sera retenu qui jouera avec moi pour le nouvel album », a dit le reggaeman ivoirien.

Il a, également, souligné que l’album comptera quatre featuring avec trois artistes dont un Africain de la Diaspora, un artiste jamaïcain et un autre africain à choisir en Côte d’Ivoire, au Mali ou en Guinée. « Pour l’arrangement, j’ai fait confiance à un jeune qui est ici à Yopougon, Moussa Doumbia et à Akatché qui réside à Dakar », a conclu l’artiste-musicien Tiken Jah.

HS/ls/APA
Commentaires


Comment