Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme appelle à la courtoisie et au respect dans la campagne électorale

Publié le mercredi 3 octobre 2018  |  AIP


Abidjan – La Secrétaire d`Etat auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l`Homme, chargée des Droits de l`Homme, Aimée Zébéyoux, a invité les candidats aux élections municipales et régionales du 13 octobre prochain à œuvrer pour une campagne empreinte de courtoisie et de respect des autres.

"Cette attitude responsable est essentielle pour favoriser des élections apaisées", a indiqué, mercredi, la secrétaire d’Etat Aimée Zébéyoux, lors de la 17ème conférence trimestrielle organisée par la coalition internationale pour la CPI sur le thème "Le fair-play électoral, facteur de renforcement de la paix et de la cohésion sociale".

Pour Mme Zébéyoux, le fair-play électoral doit conduire les populations et les candidats à être loyaux, à "accepter les règles du jeu électoral et se conformer scrupuleusement aux prescriptions de la loi électorale en Côte d’Ivoire".

Il faut éviter "ainsi de jouer le pompier après le feu", a, pour sa part, déclaré la coordonnatrice exécutive de la CI-CPI, Doumbia Fanta, estimant qu’au bout de ce processus électoral, les vainqueurs et les perdants seront tous gagnants au nom de l’intérêt supérieur de la nation et du seul peuple souverain de Côte d’Ivoire.

L' objectif de la CI-CPI est de préserver et surtout d’éviter la répétition de 2010, en encourageant les ivoiriens à la pratique de la non-violence, au respect des droits humains, à la cohésion sociale et à la culture de la paix, a expliqué le point focal régional Afrique francophone de la coalition mondiale pour la CPI et WFM-IGP, Ali Ouattara.

Des panélistes du NDI et de la POECI ont abordé les questions respectives des élections en rapport avec la paix, de la responsabilité de acteurs du processus électoral et du statut de Rome en tant qu'outil de prévention des crises électorales.

Nmfa/kp
Commentaires


Comment