Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Crise à la Saphic-Trci: les actionnaires sur la voie de la négociation

Publié le jeudi 11 octobre 2018  |  Abidjan.net
Crise
© Autre presse par DR
Crise à la Saphic-Trci: les actionnaires sur la voie de la négociation


Le président de la Société africaine pour la Promotion hévéicole et l'industrialisation du caoutchouc (Saphic) et Tropical rubber Côte d'Ivoire (Reçu), Gabriel Joseph Yacé veut aller en négociation et mettre un terme à toutes les procédures judiciaires devant la cour de justice de l’Ohada et devant la cour suprême de Côte d’Ivoire.

Sa décision a fait l’objet d’une rencontre avec les planteurs actionnaires de ladite société, le lundi 08 octobre dernier, au foyer du Cours secondaire méthodiste (Csm), à Dabou, afin d’avoir leur mandat pour agir.

« Nous avons obtenu une saisine de monsieur le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, sur ce dossier, qui nous a été notifié il y a quelques jours. Je voulais donc porter cela à la connaissance des à tionnaires et prendre avec eux un mandat pour aller négocier pour leur compte. C’est donc un message d’espoir. ‘’Un tien vaut mieux que deux tu l’auras’’, dit l’adage. Il y a des planteurs qui sont décédés. Et on va vers la troisième génération d’actionnaires de la Saphic qui n’ont rien obtenu de ce difficile combat. Il y a quand-même lieu de faire des concessions. Car, mon souci, c’est la juste rémunération des actions que leurs parents et grands-parents ont mis en 1995 quand on créait la Saphic », a fait remarquer Gabriel Yacé.

La médiation du Premier ministre a été sollicitée en avril 2018 dans le cadre de la résolution de la crise que traverse la société et il a accepté de s’y impliquer depuis juin de cette même année. Faisant d’Amadou Gon Coulibaly (alors ministre de l’Agriculture), la seule personnalité du pays qui a aidé les actionnaires dans ce dossier, depuis 20 ans qu’ils se battent pour avoir gain de cause.
Désormais, Gabriel Yacé a la caution unanime des planteurs-coactionnaires, pour emprunter la voie de la négociation et agir en leur nom devant toute institution. Une Assemblée générale des actionnaires est même prévue pour les jours à venir.
La rencontre a débuté par une minute de silence en la mémoire des actionnaires disparus.

Une correspondance particulière F. K.
Commentaires


Comment