Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Indice Mo Ibrahim de la gouvernance africaine 2018 : La Côte d’Ivoire en dessous de la moyenne en matière de gestion publique

Publié le mardi 30 octobre 2018  |  Minutes Eco


L’indice Mo Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) 2018, publiée ce lundi 29 octobre à Londres et à Dakar, a montré que les progrès réalisés sur le continent africain en matière de gouvernance restent en-deçà des attentes d’une population fortement croissante et de plus en plus jeune. « Le niveau de Gouvernance globale en Afrique maintient une tendance moyenne à l’amélioration au cours de la décennie écoulée, et environ trois citoyens du continent sur quatre (71,6 %) vivent en 2017 dans un pays où la gouvernance s’est améliorée », note Mo Ibrahim foundation.

Trop de gouvernements ont échoué à convertir la croissance économique de leur pays en Développement économique durable pour leurs concitoyens. Aussi la disparité des scores de Gouvernance globale entre pays africains est-elle de plus en plus marquée. La progression moyenne du continent est en réalité désormais uniquement tirée par une quinzaine de pays qui accélèrent leur progression au cours des cinq dernières années. La fondation souligne le bond spectaculaire réalisé entre 2008 et 2017 par le Kenya, le Maroc et la Côte d’Ivoire. Si 27 pays du continent enregistrent une amélioration en termes de Développement économique durable sur la décennie, pour 25 autres, hébergeant près de la moitié (43,2 %) des citoyens du continent, cette dimension est en régression.



Ces scores de la Côte d’Ivoire qui montrent la stagnation

En termes de gouvernance globale, la Côte d’Ivoire pointe à la 22ème place sur 54 au classement de la catégorie, avec un score de 54,5 points sur 100. Le taux moyen annuel de progression est de +1,41% depuis 2008 et +1,53% depuis 2013. Ces chiffres traduisent une performance réalisée grâce à la mise en œuvre de réformes structurelles dans divers secteurs de l’économie ivoirienne. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’indice Sécurité et Etat de droit affiche un score de 59,4 points. Participation et droits humains s’établit à 55,8 ; Développement humain à 53,8 et Développement économique durable 49 points.

Concernant la catégorie gestion publique, la Côte d’Ivoire obtient une note de 47,9 sur 100 et se classe 20è sur 54. Le pays qui enregistre un taux moyen annuel de +1,28% en 2008 contre 0,58% depuis 2013 connait une progression ralentie depuis 5 ans dans un secteur aussi stratégique que la gestion publique. Le plus bas score est réalisé au niveau de l’indice diversification des exportations : 14,4 points ; suivi – En ce qui concerne les indices au rouge, suivent dans l’ordre ceux des services publics en ligne » (25,5), de l’équilibre budgétaire (30,5) et de la mobilisation d’impôts et recettes (46,5). A l’opposé, cinq indices sont au vert, le pic étant la politique budgétaire qui carracole à 69,9. Viennent ensuite les indices Gestion budgétaire et financière qui affiche 67,7 points sur 100, Efficacité de la fonction publique (66,1), Système statistique public (61) et Etat civil (50).
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires


Comment