Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Yakassé Attobrou, dernière étape des sessions de sensibilisation sur le changement climatique dans la Mé

Publié le vendredi 2 novembre 2018  |  AIP


Le département de Yakassé Attobrou (région de la Mé) a abrité la dernière étape des sessions de sensibilisation des parties prenantes sur le changement climatique et le mécanisme international de réduction des émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+), selon une note d’information transmise, vendredi, à l’AIP.

Cette étape, vendredi dernier, a été marquée par une forte mobilisation de la population et une forte implication du corps préfectoral, relève le chargé de la composante REDD+ et point focal REDD+ du projet de la Mé, Capitaine Zana Ouattara.

« Si nous ne prenons garde, l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants risque d’être une illusion, ce à quoi les populations de Yakassé Attobrou disent non et se mobilisent pour faire du mécanisme REDD+ un instrument de lutte contre le changement climatique » a prévenu le préfet du département de Yakassé Attobrou, Kassoum Coulibaly.

Il a rassuré le secrétariat exécutif permanent de la REDD+, de la disponibilité du corps préfectoral à apporter son plein appui à la lutte mondiale contre le changement climatique et surtout pour la restauration du couvert forestier ivoirien.

Capitaine Zana Ouattara, point focal REDD+ de la région de la Mé a expliqué que le projet pilote de la mise en œuvre du mécanisme concernera sept villages et pourra s’étendre à la longue sur d’autres villages.

Il va s’articuler autour de l’élaboration d’une carte d’occupation du sol de la région, des plans de développement locaux dans les sept villages d’intervention validés avec le corps préfectoral (Bieby, Mebifon, Diasson, Mopodji, Kossandji, Aboisso-comoé et Allosso 1) et d’une subvention de 10 millions de F CFA accordés au villages concernés.

Avant l’étape de Yakassé Attobrou, l’équipe du secrétariat exécutif permanent de la REDD+ a visité les départements d’Akoupé, Adzopé et Alépé dans la région de la Mé où chaque préfet a exhorté ses populations à la protection de l’environnement à travers la lutte contre le changement climatique et la restauration du couvert forestier ivoirien.

La Côte d’Ivoire a adhéré au mécanisme international de réduction des émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+) en Juin 2011 dans l’optique de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique et surtout pour la restauration de son couvert forestier. Avec près de 16 millions d’hectares de forêts dans les années 1900, le couvert forestier de la Côte d’Ivoire est estimé à environ 3,4 millions d’hectares en 2015, selon le SEP-REDD+.

(AIP)

bsb/ask
Commentaires


Comment