Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un syndicat du primaire demande la suppression des cours de mercredi et l’organisation d’un concours exceptionnel de promotion

Publié le dimanche 4 novembre 2018  |  AIP
Appui
© Abidjan.net par Elisée B
Appui à l’Education de base : 451 kits scolaires offerts par le Rotaract Abidjan Riviera aux élèves de l’EPP Djorobité 2
Après le succès de sa rentrée solennelle, le Rotaract club Abidjan Riviera vient de sacrifier à la tradition. Et ce, en faisant bénéficier à tous les élèves de l`école primaire Cocody Angré Djorobité 2 près de 451 kits scolaires.


La Coordination libre des Enseignants de Côte d’Ivoire (COLENCI), réunie, en assemblée générale, vendredi, à Abidjan, dans la commune de Cocody, a demandé la suppression des cours de mercredi ainsi que l’organisation d’un concours exceptionnel de promotion des instituteurs, selon une note d’information transmise dimanche à l’AIP.

Sur la question des cours de mercredi, le secrétaire général de cette coordination, Bli Blé David, a indiqué que le bilan des années relatives aux cours de mercredi est négatif et qu’il faille revenir à l’ancien calendrier des enseignements qui se dérouleraient sur quatre jours dans la semaine.

La COLENCI a aussi recommandé la mise en place d’une commission comprenant les responsables du ministère de la Fonction publique, de l’Education nationale et les différents responsables syndicaux de l’Intersyndicale de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (ISEPPCI) à l’effet de débattre des sujets relatifs à la finalisation du profil de carrière de tous les emplois du préscolaire et du primaire.

Il s’agit de l’occupation des emplois d’inspecteurs pédagogiques du préscolaire et du primaire, l’emploi de l’inspecteur à l’extrascolaire, la création de l’emploi de conseiller de l’administration scolaire, la suppression du concours d’instituteurs adjoints et l’institution de l’examen de CAP, la revalorisation de l’indemnité contributive au logement.

Les membres de ce syndicat a appelé leur ministère de tutelle et le Premier Ministre, à ouvrir des négociations sur ces revendications urgentes afin que des solutions soient trouvées, dans le but de garantir des conditions de vie et de travail acceptables aux enseignants.

(AIP)

fmo
Commentaires


Comment