Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Décès de Sangaré Abou Drahamane – Toute la classe politique pleure l’homme d’Etat et l’homme politique

Publié le lundi 5 novembre 2018  |  Pôle Afrique
Politique
© Abidjan.net par PR
Politique : L`opposition ivoirienne lance la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (ESD)
Abidjan le jeudi 20 avril 2017. Une frange de l`opposition ivoirienne a lancé une nouvelle plateforme politique dénommée Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (ESD), composée de 16 partis signataires et présidée par le professeur Georges Armand Ouégnin, vice-président du RPP. Photo: M. Aboudramane Sangaré


« C’était un combattant passionné de la démocratie et des libertés individuelles», « un animateur de premier plan de la vie politique », ou encore il était un serviteur de la nation… Le décès ce samedi 03 novembre du ministre Sangaré Abou Drahamane par ailleurs leader de la branche ”Gbagbo ou rien” du Front Populaire Ivoirien (FPI), a provoqué une onde de réactions au sein de la classe politique en Côte d’Ivoire. PDCI, RDR, RHDP, UDPCI, PIT… tous ont tenu à dire leur compassion à la famille biologique et politique du défunt.

C’est d’abord le PDCI de Henri Konan Bédié qui est le premier à se prononcer. Dans une adresse de condoléances faite dans les instants qui ont suivis l’annonce du décès, le vieux parti mentionne sa consternation. « La grande famille du PDCI-RDA avec à sa tête le président Henri Konan Bédié, dit yako et exprime ses sincères condoléances à ses frères et sœurs du FPI et à toute la famille du FPI, la haute direction du FPI ainsi qu’à sa famille biologique et compatit également à leur chagrin…Les ivoiriens que nous sommes dans notre diversité politique et sociale, venons de perdre un homme d’Etat, un homme d’honneur et même acteur politique de premier plan resté fidèle au président Laurent Gbagbo et à la ligne politique originelle du FPI qui fut et demeure l’essence de leur engagement en politique pour servir la noble cause des populations ivoiriennes… le PDCI sera présent à toutes les étapes de ce deuil », lit-on dans le document signé de N’Dri Narcisse le porte-parole de cette formation. La consternation est appuyée par celle d’Henri Konan Bédié lui-même, pour qui, Abou Drahamane Sangaré était « l’un des acteurs politiques de premier plan de la politique ivoirienne ».
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment