Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Intégration : la mise en œuvre des Accords de partenariats économiques Intérimaires entre la Côte d’Ivoire et le Ghana au centre d’un atelier sous régional

Publié le mardi 6 novembre 2018  |  Abidjan.net
Atelier
© Abidjan.net par JOB
Atelier sous régional sur la mise en oeuvre des APE Intérimaire
Lundi 05 au mardi 06 novembre 2018, siège de la représentation de la CEDEAO à Abidjan. Un atelier sous régional a été initié par le Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE), en collaboration avec la CEDEAO et l’UEMOA. Une quarantaine de participants constitués en 4 commissions, CEDEAO, UEMOA, Ghana et Côte d’Ivoire, ont eu pour tâche d’échanger sur le contenu des APE et des APE intérimaires et sur les dispositions prises pour leur mise en œuvre.


« Faire le point sur l’état d’avancement des Accords de partenariats économiques (APE) intérimaires de la Côte d’Ivoire et le Ghana », voici l’objectif principal de l’atelier sous régional initié par le Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE), en collaboration avec la CEDEAO et l’UEMOA.

Cet atelier s’est déroulé du lundi 05 au mardi 06 novembre 2018, au siège de la représentation de la CEDEAO à Abidjan. Une quarantaine de participants constitués en 4 commissions, CEDEAO, UEMOA, Ghana et Côte d’Ivoire, ont eu pour tâche d’échanger sur le contenu des APE et des APE intérimaires et sur les dispositions prises pour leur mise en œuvre.

Il a été également question d’analyser l’impact de ces deux accords sur les économies du Ghana et de la Côte d’Ivoire, et sur le commerce régional, mais surtout de proposer des solutions afin de préserver les acquis de l’intégration régionale.

A l’ouverture de ces travaux, en présence de S.E.M. Babacar Carlos M’Baye, représentant permanent de la CEDEAO en Côte d’Ivoire, Mickson Opoku, représentant du Ghana, Dr Gbenga Greg Obideyi, représentant de la CEDEAO, le Directeur de cabinet adjoint du MIAIE, M. Stéphane Aka Anghui, a expliqué le contexte qui sous-tend l’organisation de cet atelier.

En effet, l’APE consiste à mettre en place une zone de libres échanges réciproques entre l’Union européenne (UE) et les pays d’Afrique des Caraïbes et du pacifique, regroupés en blocs régionaux. Pour le bloc Afrique de l’ouest, comprenant 15 pays de la CEDEAO et la Mauritanie, les négociations ont abouti à un accord en 2014.

En septembre 2018, la Mauritanie est devenue le 15ème pays de la région à avoir signé l’APE régional. Une fois avoir obtenu toutes les signatures, l’accord sera soumis aux parlementaires des Etats pour la ratification. (…)

Cet accord très profitable aux exportateurs des deux pays (fruits, conserves de thon, produits transformés de cacao, etc..), prévoit en retour une ouverture à 80% du marché de ces deux pays. Cette ouverture, qui débutera en douceur en 2019 pour la Côte d’Ivoire, se fera progressivement en 5 phases jusqu’en 2029. Par ailleurs, notre pays peut compter sur des appuis supplémentaires de l’UE pour soutenir son développement agro-industriel. Le Ghana s’apprête également à proposer un nouveau calendrier de démantèlement à la partie européenne et à l’OMC.

Cette ouverture par deux pays membres d’une union douanière n’est pas sans causer des répercussions au niveau régional. C’est dans ce cadre que le Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, en collaboration avec ses partenaires que sont la CEDEAO et l’UEMOA, organise cette réflexion qui vise l’actualisation des offres d’accès au marché du calendrier de démantèlement tarifaire et règles d’origine en négociation.


JOB
Commentaires


Comment