Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Conseil du café-cacao rassure sur les inquiétudes des producteurs de San Pedro sur la maladie du swollen shoot

Publié le vendredi 9 novembre 2018  |  AIP


Le Conseiller du directeur général du Conseil du café-cacao, Konan Kouassi, a reconnu, à San Pedro, l’avancée rapide de la maladie du cacaoyer, le swollen shoot, en Côte d’Ivoire, rassurant les planteurs inquiets de la disparition de leur verger sur les mesures prises par l’Etat pour une intensification de la lutte contre ce fléau.

Konan Kouassi a confirmé la gravité de la situation qui se généralise et donné l’assurance de la détermination de l’Etat et du Conseil du café-cacao de réussir ce combat contre le swollen shoot, mercredi, lors du lancement de la campagne café-cacao 2018-2019au siège régional du conseil en présence du préfet Ousmane Coulibaly et d’acteurs de la filière.

L’émissaire du DG a expliqué aux planteurs que, depuis la campagne dernière, un programme d’intensification de la lutte contre cette maladie est en cours, avec un décret du gouvernement pour rendre obligatoire l’arrachage des plantes affectées.

«Nous invitons donc les planteurs qui ont des parcelles infectées à se signaler et à rendre disponible l’opération d’arrachage pour que eux-mêmes ne soient pas perdants dans cette affaire, parce que si cela n’est pas fait, dans un délai de deux ans, vous pourrez perdre la totalité de votre verger », a conseillé Konan Kouassi.

Selon des planteurs de la sous-préfecture de Gabiadji, ces temps-ci, l’épidémie de la maladie du Swollen shoot du cacaoyer affecte dangereusement leurs plantations, entrainant une baisse significative de leurs productions annuelles de fèves de cacao.

« Le dilemme des producteurs dont les plantations sont affectées, c’est que la semence n’est plus donnée, et on doit arracher les plantes affectées, en le laissant sans revenu, parce que l’accompagnement prévu n’arrive pas, et la maladie s’étend à toute la plantation et à d’autres», explique le PCA de la coopérative SCAT de Touih, Koffi Kouadio Stanislas. Il plaide pour que l’assistance arrive vite pour aider le planteur à s’occuper de sa famille en attendant le renouvellement de son champ.

Au plan national, environ 100 mille hectares de plantations de cacao sont affectés par le Swollen shoot. L’objectif pour cette année, en termes d’arrachage, annonce le Délégué régional du Conseil café-cacao de San Pedro, Lioda Armand, « c’est 828 ha au niveau du département de San Pedro, et 1047 ha pour Sassandra et Fresco ».

En dépit de l’avancée inquiétante du Swollen Shoot, la Délégation régionale de San Pedro, comprenant les départements de Sassandra, Fresco, Tabou et San Pedro, a enregistré globalement, note-t-on, 420 000 tonnes de cacao commercialisées pour la campagne 2017-2018 contre 418 000 tonnes pour la campagne 2016-2017.

(AIP)

jmk/fmo
Commentaires


Comment