Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Conseil de régulation de l’ANARE-CI en visite à CIE

Publié le vendredi 16 novembre 2018  |  ANARE-CI
Le
© Autre presse par DR
Le Conseil de régulation de l’ANARE-CI en visite à CIE
S’imprégner de l’organisation, du fonctionnement et des réalités de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE). C’est à cet exercice que se sont livrés, hier, les membres du conseil de régulation de l’`Autorité Nationale de Régulation du secteur de l`Electricité de Côte d`Ivoire (ANAREC-CI) accompagné de son directeur Général, Hippolyte Ebagnitchie.


S’imprégner de l’organisation, du fonctionnement et des réalités de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE). C’est à cet exercice que se sont livrés, hier, les membres du conseil de régulation de l’’Autorité Nationale de Régulation du secteur de l’Electricité de Côte d’Ivoire (ANAREC-CI) accompagné de Hippolyte Ebagnitchie, leur Directeur Général.

De Treichville à Marcory en passant par le Plateau, Me. Youssouf Fofana et son conseil se sont rendus successivement à la direction générale de la CIE, au pôle production, transport et mouvement de l’énergie, au centre de relation client avant de finir au pôle distribution et commercialisation. Ayant débuté la visite à la direction générale, la délégation de l’ANARE-CI a été reçue par Kouadio Emmanuel, secrétaire général de la CIE. Dans une présentation succincte, celui-ci a confié que la CIE a été créée le 24 août 1990, mais la concession de service public a eu lieu le 25 octobre avant d’être mise en œuvre le 01 novembre de la même année.

A en croire le N°2 de la CIE, le contrat de concession a été renouvelé en 2005 pour une durée de 15 ans et la compagnie compte à ce jour 2 millions de clients contre 1 million en 2009. L’objectif, a-t-il fait savoir, est d’atteindre 3 millions d’abonnés d’ici 2020 grâce au fonds d’électricité pour tous. Selon Kouadio Emmanuel, la Côte d’Ivoire exporte de l’électricité vers le Burkina Faso, le Mali, le Ghana, le Togo, le Bénin et dans 14 localités du Libéria. Avec la loi du 24 mars 2014, a-t-il dit, il a été institué un dispositif renforçant la répression de la fraude et des actes de vandalisme. «Désormais, nos agents peuvent contrôler à tout moment les clients commerçants. Mais pour les particuliers, il faut une autorisation du procureur de la République si l’on veut faire des contrôles entre 21h et 04h du matin », a-t-il informé. Pour un capital de 14 milliards FCFA, la CIE compte 7692 actionnaires dont 15% pour l’Etat de Côte d’Ivoire. Dans le pôle production, transport et mouvement d’énergie (PTME) au Plateau, le conseil de régulation de l’ANARE-CI a eu droit à une présentation du directeur général adjoint, Siaka Bakayoko et à une visite des installations techniques, notamment au dispatching et à la conduite.

Deux sources électriques que sont les 6 barrages hydroélectriques et la centrale thermique ainsi que les producteurs indépendants (Ciprel, Azito, Aggreko et Soubré) produisent l’électricité. Pour Siaka Bakayoko, la production nationale à fin septembre 2018 est de 7497 GWH contre 6642 GHW pour la consommation nationale. Non sans rassurer que le temps moyen de coupure (TMC) est de 23h50 contre plus de 50 heures en 2011. « Il y’a eu du travail de qualité qui a été fait par l’Etat entre 2011 à aujourd’hui », a-t-il confié. A Marcory, la délégation a visité le centre de relation client ainsi que la distribution et la commercialisation. Ils ont été édifiés sur la prise en charge des préoccupations des clients et des services qu’offre la CIE. Au terme de ce périple, Me. Fofana a exprimé la satisfaction du conseil d’administration de l’ANARE-CI. « Nous partageons avec vous l’ambition d’offrir à nos concitoyens un service public de qualité, à être un pôle de référence dans notre sous-région », a souligné le PCR.
Commentaires


Comment