Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Marylis BTP et Hanan Guoji signent une convention pour la construction de 10 000 logements

Publié le jeudi 29 novembre 2018  |  APA
Marylis
© Autre presse par DR
Marylis BTP et Hanan Guoji signent une convention pour la construction de 10 000 logements


L’entreprise ivoirienne Marylis, une filiale du groupe SNEDAI spécialisée dans le BTP (bâtiment et travaux publics) et l’entreprise chinoise Hanan Guoji ont signé, mercredi à Abidjan, une convention pour la construction de 10 000 logements en Côte d’Ivoire, a constaté APA sur place dans la capitale économique du pays.

Cette convention qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de construction et de commercialisation de 30 000 logements sur sept ans, a été paraphée par le Directeur général de Marylis BTP, Adama Soumahoro et son homologue de Hanan Guoji, Xu Mingzheneng.

« Nous avons un projet de construction de 30 000 logements citoyens (sociaux), économiques et moyens standing sur sept ans », a expliqué le Directeur général de Marylis BTP, Adama Soumahoro, précisant que «cette convention que nous venons de signer concerne une première tranche de 10 000 logements».

Hanan Guoji qui va « accompagner techniquement et stratégiquement » Marylis BTP, est partenaire «dynamique» ayant déjà fait ses preuves en Sierra Leone et en Zambie, s’est félicité Adama Soumahoro.

Le démarrage des travaux de cette première tranche est prévu dans le premier trimestre 2019 à Songon (Banlieue ouest d’Abidjan) où 3 000 logements seront bâtis sur un «terrain de 30 hectares déjà acquis», a poursuivi M. Soumahoro, soulignant que les travaux de ces «3000 logements dureront 18 mois » pour un coût de 50 milliards FCFA.

En 2013, un vaste programme présidentiel de construction de logements sociaux et économiques a été lancé dans le pays. Il visait à construire 60.000 logements en cinq ans. Dans cette optique, l’Etat ivoirien a fait le choix stratégique d’avoir recours à des opérateurs privés pour stimuler l’investissement privé.

On estime aujourd’hui en Côte d’Ivoire à environ 400.000 unités, le déficit annuel en logements. Pour résorber ce déficit, le gouvernement a réajusté son programme de logement en 2015 avec un nouvel objectif de 150.000 logements en cinq ans.

LS/APA
Commentaires


Comment