Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Interview/ Siaka Fanny, Secrétaire exécutif du PDSF: "L’émergence prend son envol dans le secteur financier

Publié le lundi 10 decembre 2018  |  Abidjan.net
Siaka
© Abidjan.net par DR
Siaka Fanny,Secrétaire Exécutif du Programme de Développement du Secteur Financier (PDESFI)


À l’occasion de la semaine financière qui s’est déroulée du 26 novembre au 1er décembre, Fanny Siaka, Secrétaire Exécutif du Programme de Développement du Secteur Financier en abrégé PDESFI a accordé une interview à Abidjan.net.

Abidjan.net : Pouvez-vous nous présenter la Structure que vous dirigez ?

Siaka Fanny : Le Programme de Développement du Secteur Financier en abrégé PDESFI est un organe créé par le Gouvernement pour la mise en œuvre de la Stratégie de Développement du Secteur Financier.
En effet, la Côte d’Ivoire a adopté en avril 2014 cette stratégie afin de relever le défi de l’émergence de notre pays à l’horizon 2020, dont l’atteinte est étroitement liée à un secteur financier fort et inclusif. Le PDESFI est donc la cheville ouvrière de l’émergence du secteur financier ivoirien.

Quelle est la vision du Gouvernement pour le secteur financier ?

Le Gouvernement souhaite mettre en place un secteur financier qui financera la transformation économique du pays, en d’autres termes, qui appuiera les aspirations de développement national, en fournissant une gamme large de produits et de services financiers à un nombre important d’acteurs économiques ivoiriens.

Quels sont les principaux axes de cette stratégie ?

La stratégie s’articule autour de deux axes que sont la stabilité du secteur financier c’est-à-dire la maîtrise des risques systémiques, par une régulation moderne et efficace, harmonisée entre les autorités de l’UEMOA et le gouvernement ivoirien, d’une part, et d’autre part, l’expansion du secteur financier, pour augmenter l’accès de l’ensemble des acteurs économiques à une palette de services financiers diversifiés, à des sources de financement et à un coût abordable.

Comment définissez-vous l’inclusion financière ?

L’inclusion financière définit la possibilité pour les individus et les entreprises d’accéder à moindre coût à toute une gamme de produits et de services financiers utiles et adaptés à leurs besoins (transactions, paiements, épargne, crédit et assurance) proposés par des prestataires fiables et responsables.


Ne pensez-vous que le développement de la micro finance et du mobile money pourrait être une solution pour développer l’inclusion financière ?

Bien sûr ! Dans un environnement national ou environ 15% de la population adulte détient un compte dans une institution financière formelle contre 34% pour les comptes de monnaie électronique, le développement de l’inclusion financière ne sera effectif qu’à travers la promotion de solutions innovantes (numérisation), mais tout en relevant les défis technologiques et règlementaires.

Que pouvez-vous dire à l’occasion de la semaine de l’inclusion financière et votre mot de fin.

D’abord je voudrais vous remercier pour l’opportunité que vous me donner de m’exprimer.
À l’occasion de la semaine de l’Inclusion Financière, je souhaite que tous les acteurs oeuvrent de façon concertée et efficace pour augmenter substantiellement le taux d’Inclusion Financière en Côte d’Ivoire.


Cyprien K.
Commentaires


Comment