Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Déclaration universelle des droits de l’homme / Namizata Sangaré : 70 ans après, ce texte a plus d’influence sur l’humanité que n’importe quel autre document

Publié le mercredi 12 decembre 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
Ouverture
© Abidjan.net par CK
Ouverture à Abidjan de l’Assemblée Générale Constitutive du réseau des Institutions Nationales des Droits de l’Homme des pays membres de l’UEMOA
Jeudi 06 Octobre 2016. Abidjan. Madame Aichatou Mindaoudou, représentante spéciale des Nations-Unies en Cote d`Ivoire a procédé à l`ouverture de L`Assemblée constitutive du réseau des institutions nationales des Droits de l`Homme de l`UEMOA en présence de Madame Namizata Sangaré, Présidente de la Commission nationale des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (CNDHCI) et plusieurs autres représentants d`autres pays. Photo: Namizata Sangaré, Présidente de la Commission nationale des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (CNDHCI).


La Côte d'Ivoire a célébré le 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme, le lundi 10 décembre 2018, à la place Figayo à Yopougon en présence de l'ex- première Dame, Simone Ehivet Gbagbo.
Placée autour du thème ‘’ œuvrons pour l'égalité, la justice et la dignité humaine’’, cette cérémonie a été initiée par la Commission nationale des droits de l'homme de Côte d'Ivoire (CNDHCI). Mohamed Touré, le Représentant résident du Haut-Commissariat aux réfugiés a déclaré : « Plus que jamais, il nous appartient clairement et collectivement de défendre les droits de l'homme pour chacun, partout dans le monde». Selon lui, les droits de l'homme sont «assaillis» de toutes parts, les valeurs universelles se délitent et l'État de droit est en recul».

Namizata Sangaré la présidente de la CNDHCI a dit : « 70 ans après, ce texte a plus d'influence sur l'humanité que n'importe quel autre document. Traduit dans plus de 500 langues, il est la source où s’abreuvent les droits de l'homme pour inspirer notre monde. Au niveau national, la Côte d'Ivoire fut le premier pays africain à l'époque à avoir adopté une loi qui promeut spécifiquement les défenseurs des droits humains. La déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) est la première reconnaissance universelle des libertés et des droits fondamentaux inhérents à tout être humain indépendamment des considérations liées à la nationalité, au sexe, à la résidence, à la couleur, à la religion, à la langue ou tout autre situation. (...) La commémoration du 70è anniversaire de la DUDH donne l'occasion de nous interroger sur notre engagement en faveur de l'amélioration des droits de l'homme». Cette commémoration a été l’occasion pour Aimée Zebeyoux Secrétaire d'État chargée des Droits de l’Homme de procéder d’inaugurer le nouveau siège de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDHCI) à Cocody 2 Plateaux les Vallons. À Cette occasion, elle a dit : « Durant 70 ans, la déclaration universelle des droits de l’homme a rayonné comme un phare dans le monde, mettant en lumière la dignité, l’égalité et le bien-être, et suscitant de l’espoir dans les lieux les plus sombres. La paix n’a de signification là, où les droits de l’homme sont bafoués, où les droits de l’homme ne sont respectés. Le Président de la République Alassane Ouattara ne ménage aucun pour la promotion, la protection des droits de l’homme en Côte d’Ivoire. Cela a permis à la Côte d’Ivoire de siéger au Conseil des droits de l’homme ».

TAB avec GK
Commentaires


Comment