Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Entrepreneuriat /« Clinique Start Up » : la Fondation Friedrich Naumann offre un encadrement à des jeunes entrepreneurs

Publié le samedi 15 decembre 2018  |  Abidjan.net
Entrepreneuriat
© Abidjan.net par JOB
Entrepreneuriat /« Clinique Start Up » : la Fondation Friedrich Naumann offre un encadrement à des jeunes entrepreneurs
Abidjan, mardi 11 décembre 2018, à l’hôtel Pam Club, la Fondation Friedrich Naumann organise la Clinique Start Up, une rencontre business.


Comment outiller la jeunesse, l’élite de demain, qui opte pour l’entrepreneuriat à réussir dans la gestion d’une entreprise publique ou privée ? La quête de réponse à cette question a permis à une trentaine de « jeunes entrepreneurs » de recevoir un encadrement grâce à la Fondation Friedrich qui a initié la « Clinique Start Up ».
Cette « Clinique Startup » (Rencontre Business Assistance) pour le renforcement de capacités en matière de gestion d’une entreprise s’est tenue le mardi 11 décembre 2018, à l’hôtel Pam Club d’Abidjan, avec la participation d’experts qui ont apporté des solutions pratiques et opérationnelles aux problèmes que les jeunes entrepreneurs rencontrent dans la gestion de leur entreprise.
Au cours de ces échanges, plusieurs sujets tels que les Affaires fiscales et juridiques, Comptabilité et gestion, Changement organisationnel et management, Financement alternatif, Communication digitale et Branding, ont permis aux experts de partager leurs expériences et d’orienter les jeunes entrepreneurs propriétaires ou gérants d’entreprise.
Selon Magloire N’Dehi, Assistant chargé de programme de la Fondation Friedrich, l’objectif de cette activité est d’apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les jeunes entrepreneurs dans la gestion quotidienne de leurs entreprises. « Il s’agit donc d’exposer les problèmes des jeunes entrepreneurs pour que les experts leur apportent des solutions. C’est une rencontre B to B », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, il a souligné qu’en tant que libérale, la Fondation Friedrich soutien que les entreprises aient besoin d’un accompagnement qui ne doit pas toujours être financier, mais technique et parfois structurel dans leur gestion. Il a poursuivi en confiant qu’il sera mis en place un mécanisme de suivi pour s’assurer que les solutions offertes par les experts aujourd’hui seront appliquées par ces jeunes débutants en matière de gestion d’entreprise. Ce pourquoi, la Fondation Friedrich leur donne rendez-vous dans trois mois à ces jeunes pour voir l’impact de cet encadrement reçu.
L’un des experts, Franck Berthod, entrepreneur français, a salué l’initiative de cette « Clinique Start Up » qui permet comme dans une vrai clinique de faire un diagnostic pour trouver soit les bons médicaments, soit les bons conseils en traitant les problèmes au cas par cas.
En outre, au nom des jeunes entrepreneurs, M. Kouamé, gérant d’une entreprise qui opère dans le domaine du recyclage s’est-il réjoui d’avoir eu quelques réponses à ses préoccupations. Selon lui, cette « «Cinique Start Up » vient mettre en évidence la face cachée de l’iceberg, et cela permet de revoir, de repenser le modèle économique qui fait partie des fondamentaux dans la gestion d’une entreprise. Un modèle économique qui n’est pas bien maitrisé, la mise en œuvre va poser problème. « En un mot, ce sont de grands enseignements que nous avons tirés de cette journée », a-t-il reconnu.


JOB
Commentaires


Comment