Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Intégration régionale : Une réunion technique de validation des rapports provisoires de l’étude de faisabilité du projet de développement intégré du Wassoulou

Publié le samedi 15 decembre 2018  |  Abidjan.net
Intégration
© Abidjan.net par JOB
Intégration régionale : Une réunion technique de validation des rapports provisoires de l’étude de faisabilité du projet de développement intégré du Wassoulou
Abidjan, le jeudi 13 décembre 2018. Réunion technique sur la validation des rapports provisoires de l’étude de faisabilité du « Projet de développement intégré du Wassoulou » a été organisé à la salle de conférence du Musée des Civilisations (Plateau), par Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE), avec un appui financier de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) Photo: Alassane Diamouténé, Directeur de cabinet du Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE)


Dans le cadre de la mise en œuvre de stratégies visant à renforcer l’intégration régionale, le Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE) a mis en place des initiatives transfrontalières de développement à travers une approche intégrée dont l’objectif global est l’amélioration du bien-être des populations et le développement économique et social dans les zones frontalières.
C’est au nombre de ces initiatives que figure le projet de développement intégré du Wassoulou-Côte d’Ivoire (PDIW) dont la réalisation de l’étude de faisabilité a fait appel au Groupement de bureaux d’études SOGED/2EC. Dans la suite logique de cette démarche, une réunion technique sur la validation des rapports provisoires de l’étude de faisabilité du « Projet de développement intégré du Wassoulou » a été organisé le jeudi 13 décembre, à la salle de conférence du Musée des Civilisations (Plateau), par Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE), avec un appui financier de la Banque ouest africaine de développement (BOAD).
L’objectif de cette rencontre a été de valider et adopter les rapports provisoires de l’étude de faisabilité du projet de développement intégré du Wassoulou –Côte d’Ivoire, en prenant en compte les composantes et les activités prioritaires des projets retenus, le rapport d’étude d’impacts environnemental et social, et tous les rapports de l’étude.
En sa qualité de Président du comité de pilotage de cette étude, le Directeur de cabinet du MIAIE, M. Alassane Diamouténé qui a présidé l’ouverture des travaux de cette réunion technique, a confirmé que son département ministériel, fort de ses attributions, s’est inscrit résolument dans cette dynamique de développement des zones frontalières à travers plusieurs initiatives. Notamment, l’initiative transfrontalière qui a abouti à l’élaboration des rapports d’études feront l’objet d’échanges au cours de cette réunion technique s’inscrit dans cette dynamique.
« Un pan de la vision du Chef de l’Etat en matière d’intégration régionale est la construction d’un espace ouest-africain plus intégré et profitable à l’émergence de la Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré. Par ailleurs, il a souligné que la présente rencontre symbolise pour le MIAIE l’aboutissement d’un travail de longue haleine et le point de départ d’une nouvelle étape.
Au terme de son propos, Alassane Diamouténé a rappelé que la démarche méthodologique adoptée par le Consultant SOGED/2EC à consister à faire une analyse diagnistique de la zone du Wassoulou-Côte d’Ivoire. la résultante a été un schéma directeur de développement intégré de ladite zone a été élaboré et validé par les parties prenantes.
Ce schéma a proposé cinq orientations stratégiques de développement dont les axes prioritaires sont : l’intensification et la diversification durables des activités de production agro sylvo-pastorale ; la promotion de la transformation des produits agro-pastoraux et résidus ; le renforcement des échanges transfrontaliers ; le renforcement des infrastructures socio-économiques ; la gestion du projet.
« Ces documents ont fait l’objet d’une pré-validation au niveau des régions concernées à savoir la région du Folon et celle du Kabadougou », a declaré , Alassane Diamouténé.

JOB
Commentaires


Comment