Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Un Atelier de lancement du Cadre Programmatique unique des Nations Unies pour l’Assistance au Développement s’ouvre à Abidjan

Publié le vendredi 21 decembre 2018  |  Abidjan.net
Atelier
© Ministères par DR
Atelier de lancement de la revue annuelle 2018 du Cadre Programmatique Unique des Nations Unies pour l`Assistance au Développement
Vendredi 21 décembre 2018. Abidjan. Un Atelier de lancement du Cadre Programmatique unique (CPU) des Nations Unies pour l’Assistance au Développement s’est ouvert ce vendredi, à Abidjan.


Un Atelier de lancement du Cadre Programmatique unique (CPU) des Nations Unies pour l’Assistance au Développement s’est ouvert ce vendredi 21 décembre 2018, à Abidjan.

Le Dr Jean Marie Vianny Yaméogo, Représentant résident de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et président du Comité Programme du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, a expliqué qu’en réponse aux priorités nationales définies dans le Plan National de Développement (PND) 2016-2020, le Système des Nations Unies a, en étroite collaboration avec le Gouvernement, la société civile, le secteur privé et les principaux partenaires au développement, élaboré le CPU qui définit les engagements stratégiques communs du Système des Nations Unies pour la période 2017-2020. Le CPU, ajouera-t-il, concrétise ainsi la mise en œuvre en Côte d’Ivoire de la Réforme du Système des Nations Unies à travers l’approche « Unis dans l’action » adoptée par le Gouvernement en Juillet 2014.

Ce cadre de coopération quadriennal couvre trois domaines importants que sont la Gouvernance ; le Développement Humain ; et le Développement Durable. Le genre, les droits humains et l’environnement sont pris en compte de manière transversale dans les différentes interventions, a précisé le Dr Jean Marie Vianny Yaméogo. ‘’Les orientations stratégiques de la réforme du Secrétaire Général guideront les travaux de la présente revue annuelle afin d’assurer une redevabilité collective des agences à la lumière des engagements communs inscrits dans le CPU’’, affirmé le président du Comité Programme du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Les principes de la réforme permettront de mieux orienter les futurs Plans de Travail Annuels dans la perspective d’être plus stratégique et de renforcer la cohérence, l’efficacité et l’efficience de l’appui du système des Nations unies à la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre du Plan National de Développement, PND (2016-2020) et des ODD à travers un partenariat efficace, a-t-il fait savoir.

Après avoir rappelé que la rencontre de ce jour marque le début de processus de revue annuelle du CPU au titre de l’année 2018, Le Directeur de Cabinet du Ministre du Plan et du Développement, Yéo Nahoua a indiqué que Cette deuxième revue du CPU 2017-2020 s’inscrit dans un contexte marqué du côté national par l’élaboration du Programme Social du Gouvernement (PSG 2018-2020) dont le résultat global vise à assurer « une croissance économique qui génère un bien-être social avec un service public accessible, efficace et de qualité » et le processus d’intégrations, de priorisations et d’accélérations des ODD dans le PND 2016-2020. ‘’Ce contexte national est en cohérence avec celui du SNU marqué par la mise en œuvre de la réforme du Secrétaire Général sur le repositionnement du Système des Nations Unies pour fournir un appui efficient aux pays dans la mise en œuvre effective de l’agenda 2030 et l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD)’’, a-t-il dit. Précisant que La traduction de cette réforme au niveau programmatique, invite les agences du Système des Nations Unies à orienter les efforts autour de principes clés tels que : renforcer l’alignement ; renforcer l’appropriation nationale ; développer des solutions adaptées au contexte national et, assurer la bonne exécution des résultats de développement sur le terrain.

L’exercice de la revue annuelle doit permettre aux différentes parties d’examiner les progrès réalisés vers l’obtention des résultats préalablement identifiés dans le Plan de Travail Annuel (PTA) et de vérifier si les résultats initiaux formulés dans la matrice des résultats du CPU restent pertinents à la lumière de l’évolution du contexte national. Cette revue doit également permettre de tirer des enseignements ; notamment les leçons apprises et les bonnes pratiques de la mise en œuvre du CPU en vue d’apporter des ajustements rapides le cas échéant aux approches de programmation, de mobilisation et d’allocation des ressources en vue de contribuer à la réalisation des cibles et des objectifs nationaux dans le contexte des ODD et, au fonctionnement des mécanismes de coordination dans le cadre du DaO (Comité de pilotage, Equipe Pays, Comité Programme, Comité des Opérations, Groupe de Communication) et leurs contributions à la réalisation du PTA 2018.



Elisée B.
Commentaires


Comment