Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Parti unifié, Rhdp : Le jeu trouble de Mabri et de l’Udpci avant le congrès du 26 janvier 2018

Publié le dimanche 23 decembre 2018  |  LInfodrome
Cérémonie
© Abidjan.net par DA
Cérémonie de lancement du Festival du Tonpki "Nihidaley 2017"
Mardi 25 juillet 2017. Abidjan. Le ministre Albert Mabri Toikeusse, président du Conseil régional de la région du Tonkpi a procédé au lancement de la 1ère édition du Festival du Tonpki "Nihidaley 2017". Plusieurs personnalités dont Michaëlle Jean, secrétaire générale de l`OIF ont pris part à cette cérémonie de lancement. Le festival se déroulera du 1er au 10 décembre à Man dans l`ouest du pays. Photo: Albert Toikeusse Mabri


L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) est-elle prête à disparaitre au profit du parti unifié comme l’annonce le président du Comité d’organisation de cette nouvelle formation politique ? Les dirigeants du parti arc-en-ciel ne semblent pas bien disposer à cette nouvelle donne qui semble être la ligne défendue par leurs alliés du Rassemblement des Républicains (Rdr), figure de proue du parti unifié en projet.

Deuxième vice-président de ce parti unifié en constitution, le président de l’Udpci et ses partisans jouent à un jeu trouble qui entretient le flou sur cette question vraisemblablement sensible pour la suite des débats actuels au sein du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), coalition au pouvoir en passe d’être transformée en parti politique. Le ministre Albert Mabri Toikeusse a été amené à donner sa position sur le sujet, à l’issue du bureau politique de son parti tenu ce samedi 22 décembre 2018. Instance qui lui a donné quitus pour prendre part au congrès constitutif du parti unifié du Rhdp du 26 janvier prochain. « La question de la dissolution des partis membres du RHDP n’est pas l’ordre du jour du congrès constitutif du 26 janvier prochain», a répondu le président de l’UDPCI. «Nous devons poursuivre notre marche avec les autres pour la paix et le rassemblement en Côte d’Ivoire », a juste indiqué l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment