Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Compétitivité des entreprises: l’ONCE vient soutenir le développement du secteur privé (Samassi Youssouf, Secrétaire exécutif)

Publié le jeudi 27 decembre 2018  |  Minutes Eco
Youssouf
© Minutes Eco par DR
Youssouf Samassi, Secrétaire exécutif de l’Observatoire national sur la compétitivité des entreprises (ONCE)


L’Observatoire national sur la compétitivité des entreprises (ONCE), créé par décret en 2017, a pour mission de suivre et évaluer la compétitivité des filières porteuses de croissance ainsi que des pôles régionaux de développement pour proposer au gouvernement des mesures et réformes, à l’effet d’améliorer la compétitivité des entreprises. La structure a organisé fin septembre 2018, à la Maison de l’entreprise au Plateau, un séminaire d’opérationnalisation. Dans cet entretien, le secrétaire exécutif de l’observatoire, Youssouf Samassi, livre les grands axes de son plan d’actions. Interview.



A quels besoins répond la création de cet observatoire ?

L’Observatoire national sur la compétitivité des entreprises (ONCE) est un nouvel organe que le gouvernement a mis en place par décret en octobre 2017. Cet instrument vient soutenir le développement du secteur privé. L’Etat, en concertation avec le secteur privé, va entreprendre des actions pour soutenir le développement des entreprises et aller à la compétitivité. Jusque-là, nous avons produit surtout dans le secteur agricole, en termes de production brute de matières premières agricoles. Cette production a soutenu l’activité économique de la Côte d’Ivoire dans les années 6O-70 et permis à notre pays d’atteindre des sommets et glaner des lauriers. Aujourd’hui, il faut passer à une autre phase, celle de la transformation, en créant de la valeur ajoutée. Ce qui permettra de créer des emplois. C’est la nouvelle orientation du gouvernement. On produit, mais il faut aussi transformer pour avoir des produits mieux élaborés qui comportent beaucoup de valeurs ajoutées. Cela va permettre de soutenir le développement de l’économie. C’est cette phase que nous traversons aujourd’hui.
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires


Comment