Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Groupe de la Banque Mondiale : Le président s’en va le 1er Février prochain

Publié le dimanche 13 janvier 2019  |  L'Héritage
Jim
© Banque Mondiale par DR
Jim Yong Kim président du Groupe de la Banque mondiale


Le président s’en va le 1er Février prochain

L’information a été relayée par plusieurs médias du monde. A travers un communiqué, l’Américain d’origine coréenne, Jim Yong Kim (59 ans), président du groupe de la Banque mondiale, a annoncé lundi dernier sa démission de cette institution qu’il préside depuis six (6) ans. Cette décision prend effet à compter du 1er février 2019. L’annonce intervient quatre ans avant la fin de son second mandat à fin 2022. Selon jeuneafrique.com, il sera remplacé à partir de cette date par Kristalina Georgieva, l’actuelle directrice générale de la Banque mondiale, qui assurera l’intérim. « Cela a été un grand honneur que de servir en tant que président d’une institution remarquable, forte d’un personnel passionné dédié à leur mission qui est d’éliminer l’extrême pauvreté de notre vivant… Le travail de la Banque mondiale est plus important que jamais alors que les aspirations des pauvres progressent dans le monde et que les problèmes comme celui du changement climatique, des épidémies, des famines et des réfugiés continuent de croître en ampleur et en complexité », a écrit Jim Yong Kim qui rejoindra « une société » et se focalisera « sur les investissements dans les infrastructures dans les pays en développement ». Avec 189 États membres, des collaborateurs issus de plus de 170 pays et plus de 130 antennes (près de 10 000 employés) à travers le monde, le groupe de la Banque mondiale est composé de cinq institutions (la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird), l’Association internationale de développement (Ida), la Société financière internationale (Ifc), l’Agence multilatérale de garantie des investissements (Miga), le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi) œuvrant de concert à la recherche de solutions durables pour réduire la pauvreté et favoriser le partage de la prospérité. La Banque s’est fixée comme objectif de mettre fin à la pauvreté extrême en faisant en sorte que la part de la population mondiale vivant avec moins de 1,90 dollars (environ 1000 FCfa) par jour passe sous la barre des 3 % d’ici 2030. Elle a également pour objectif de promouvoir une prospérité partagée en favorisant, dans chaque pays, l’augmentation des revenus des 40 % les plus pauvres.

P.L
Commentaires


Comment