Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Partenariat Côte d’Ivoire-Agence Française de Développement : des écoles, centres de santé et routes qui changent la vie des populations

Publié le mardi 5 fevrier 2019  |  CICG-Côte d’Ivoire
Partenariat
© CICG-Côte d’Ivoire par DR
Partenariat Côte d`Ivoire-Agence Française de Développement : des écoles, centres de santé et routes qui changent la vie des populations


En cinq ans, de 2012 à 2017, le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) a vu la mise en œuvre de projets à fort impact, en termes de développement. Six secteurs clés sont concernés : l’éducation, la santé, l’agriculture, le développement urbain, les infrastructures de transport et la justice. Sur cette période, ce sont 1 151 milliards de FCFA qui ont été investis à travers ce programme par l’Agence Française de Développement (AFD).


Des milliers de personnes, sur toute l’étendue du territoire national, ont vu leur quotidien s’améliorer grâce au C2D. A Béoumi, le député Adolphe Konan Saraka se réjouit de la reconstruction du pont sur le fleuve Bandama qui a « permis de rétablir le cordon ombilical rompu depuis 43 ans entre le Centre, l’Ouest et le Nord du pays ».


A Koumbala (Ferké), l’élève Fatim Samassi et ses camarades sont heureux de pouvoir poursuivre leur scolarité au secondaire sans s’éloigner de leurs familles. Et ce, grâce au Collège de proximité de leur localité construit dans le cadre du C2D. En termes d’emploi, plus de 19 000 jeunes ont été accompagnés à la création d’entreprises, à travers des stages et des formations. Le C2D a également permis le bitumage de plus de 600 km de routes et contribué à relever le niveau du plateau technique de dizaines d’établissements sanitaires.


Une initiative pour alléger la dette


Il est une initiative originale pour l’allègement de la dette contractée au titre de l’Aide Publique au Développement. A travers le C2D, la France finance, d’un commun accord avec la Côte d’Ivoire, des programmes de lutte contre la pauvreté ; et le pays honore le service de la dette qui lui est reversé sous forme de subvention. Le mécanisme constitue ainsi un financement innovant dont la mise en œuvre se fait avec l´appui de l’AFD. D’un montant global de 1 151 milliards de FCFA, la première phase du contrat a couvert la période 2012-2015, et la deuxième couvre la période de 2016-2020. Pour garantir la transparence de la gestion des fonds, ainsi que de leur usage, le C2D associe la société civile et les parlementaires des deux pays.
Commentaires


Comment