Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Des membres de la délégation du président Ouattara agressés par des individus se réclamant Pro-Gbagbo devant la résidence du Chef de l’Etat ivoirien à Paris

Publié le lundi 18 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Le
© Partis Politiques par DR
Le président ivoirien Alassane Ouattara


Des individus ayant agressé verbalement et physiquement des membres de la délégation du Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, ce dimanche 17 février 2019 devant sa résidence à Paris, ont été interpellés par la Police, a-t-on appris de témoins sur place.


Ces individus dont 2 femmes et un homme se réclamant Pro-Gbagbo, sont visibles dans une vidéo, en train d’agresser verbalement puis physiquement des membres de la délégation présidentielle au moment où ceux-ci s’affairaient à descendre des valises qui appartiendraient au chef de l’Etat d’une fourgonnette stationnée devant la résidence du président ivoirien, située dans le 16ème arrondissement, Rue Victor Hugo.


Dans la vidéo, l’on voit les agresseurs dirigés par Naomi Tiédé, ‘’Maman Gbagbo’’ affirmé que les valises, dont l’une a été volée par l’un d’eux avant d’être récupérée par le chef de la sécurité rapprochée du président Ouattara, contiendraient des billets de Banque destinés au président Français Emmanuel Macron. Victime d’agression, M. Bakayoko protocole à l’ambassade de Côte d’Ivoire en France a brièvement séjourné dans un centre hospitalier avant de regagner son domicile quelques heures plus tard. La Police française a interpellé les auteurs de l’agression alors que ceux-ci tentaient de s’échapper après leur forfait.


Cet acte de vandalisme survient alors que le chef de l’Etat Ivoirien séjourne dans la capitale française, où il a rencontré vendredi en fin de journée, à l’Elysée son homologue Emmanuel Macron. C’est la deuxième fois que des membres de la délégation du président ivoirien Alassane Ouattara sont pris à partie sur le sol français par des individus se réclamant de l’ex-président Laurent Gbagbo.


Elisée B.
Commentaires


Comment