Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

SIA 2019: Le suivi-évaluation des activités, un outil d’efficacité pour l’ANADER

Publié le mercredi 27 fevrier 2019  |  AIP
Des
© Autre presse par DR
Des participants à la conférence de l`ANADER au SIA


Paris (France) – Le suivi-évaluation des projets et programmes constitue l’une des clés de la réussite de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), a-t-on appris mercredi au Salon international de l’agriculture de Paris (SIA 2019).

Au cours d’une conférence sur le thème “Le suivi-évaluation, outil d’efficacité et de pérennisation des acquis des projets et programmes de développement rural : cas de l’ANADER”, la directrice du suivi-évaluation et qualité, Mme Camara Walley-Goli Lola Maria a partagé son expérience de 23 ans sur cette problématique.

Ainsi, après avoir présenté les généralités sur le suivi-évaluation en milieu rural avec ses insuffisances et ses défis, elle a souligné que le suivi-évaluation de l’ANADER s’appuie sur une gestion axée sur les résultats.

La conférencière a alors présenté la schématisation du système du suivi-évaluation de l’ANADER et sa méthodologie, avant de terminer sur la contribution de cet outil à l’atteinte des projets et programmes.

Créée en 1993 pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie du monde rural, l’ANADER compte à ce jour, outre son siège à Abidjan, sept zones et 57 zones opérationnelles à travers le territoire national. Son succès dans le monde rural a d’ailleurs été reconnu à la conférence par le président de la Chambre nationale de l’agriculture, Bamba Sindou.

En termes d’activités, l’Agence a mené de 2011 à 2018, cinquante projets majeurs et quatre programmes, avec l’appui de partenaires et de bailleurs de fonds. Elle compte 1200 agents de base pour la collecte de données et des enquêtes de grande envergure dont les résultats sont capitalisés.

La conférence s’est déroulée en présence du directeur général de l’ANADER, Dr Sidiki Cissé, de l’ambassadeur Abdou Touré, représentant personnel du Président de la République auprès de l’OIF, et d’une forte délégation du CIRAD, un partenaire français de l’ANADER.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment