Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé : les cas de fraude dans les campagnes de vaccination en voie de disparition totale en Côte d’Ivoire, annonce l’INHP

Publié le samedi 2 mars 2019  |  Ministères
Atelier
© Ministères par DR
Atelier Bilan 2018 de l`Institut national d`Hygiène Publique
L`auditorium de l`Institut national d`Hygiène Publique a abrité u Atelier bilan 2018 de l`Institut le jeudi 28 février 2019


Si dans les années antérieures les campagnes de vaccination étaient par endroit entachées de plusieurs cas de fraudes, l’Institut Nationale d’Hygiène Publique (INHP) n’a relevé que deux cas de fraudes en 2018 dans les communes de Treichville et de Yopougon. C’est ce qui ressort de l’Atelier bilan d’exercice 2018 de l’Institut.

Le Professeur Bénié Bi Vroh Joseph, Directeur Général de l’INHP, s’est réjoui de ce résultat ‘’satisfaisant’’ et réaffirmé l’engagement de l’INHP à poursuivre la lutte contre les faussaire afin d’endiguer définitivement toute fraude dans les campagnes de vaccination et ainsi préserver la santé des populations.

Il a mis en garde les structures qui s’adonnent à cette pratique. ‘’L’Institut Nationale d’Hygiène Publique est la seule structure publique habilitée à faire des campagnes de vaccination de masse recouvrable’’, a-t-il insisté.

Au niveau de l’optimisation de sa politique de déconcentration, l’INHP a enregistré de très bon résultat. ‘’L’Institut couvre toutes les grandes régions sanitaire du pays. On dénombre 30 antennes sur l’ensemble du territoire avec l’installation de postes avancés dans certains grands carrefours notamment à Abidjan ( au grand carrefour de Koumassi, carrefour Duncan et carrefour Riviera palmeraie) pour être plus proche des populations’’, a relevé le Directeur Général.

Pour assurer la disponibilité des vaccins, L’INHP a décidé de s’approvisionner directement à la Centrale d’achat de Copenhague au Danemark, qui approvisionne 90 pays au monde. Cette décision va palier au souci d’approvisionnement en vaccins lié parfois au non respect des delais de livraison de la part des fournisseurs ou encore à la rupture de production au niveau international.

Le Directeur Général de l’INHP, a saisi le cadre de cet atelier pour remercier le gouvernement qui grâce à l’octroie de camions frigorifiques, permet de transporter les vaccins dans les conditions réglementaires, mettant ainsi fin au transport des vaccins dans les glacières dans des véhicules de transport en commun. Huit (8) camions frigorifiques assurent la livraison des vaccins sur le territoire de façon trimestrielle.

Le défi à relever à présent pour l’INHP, est celui de couvrir les hameaux, les endroits les plus réculés pour susciter le besoin de la vaccination et de la prévention épidémiologique au sein de la communauté, a conclu le Professeur Bénié Bi Vroh Joseph.
Commentaires


Comment