Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire – Ce que Adama Koné compte faire pour « atteindre de nouveaux paliers dans la promotion de l’inclusion financière »

Publié le lundi 4 mars 2019  |  Minutes Eco
Appui
© Autre presse par DR
Appui au développement - La BAD décaisse 272 milliards Fcfa pour le financement de 4 projets d’envergure en Côte d’Ivoire
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et la directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Marie-Laure Akin-Olugbadé, ont procédé ce jeudi 28 février 2019, au 20ème étage de l’immeuble Sciam, au Plateau, à la signature de cinq accords de financement au profit de l’Etat de Côte d’Ivoire.


La conférence internationale de haut niveau sur les perspectives de l’inclusion financière, s’est tenue cette année à Abidjan, organisée conjointement par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI). Les travaux qui ont duré toute la journée du vendredi 1er mars 2019, à Sofitel hôtel Ivoire, ont été sanctionnés par des résolutions et recommandations que le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné, juge pertinentes. Car elles montrent à la fois les étapes déjà franchies et le chemin à parcourir pour atteindre de nouveaux paliers dans la promotion de l’inclusion financière. « Vos recommandations sonnent comme une interpellation et un encouragement à aller de l’avant dans l’inclusion financière de nos populations », a déclaré le ministre qui a marqué l’engagement de la Côte d’Ivoire de ne ménager aucun effort pour les mettre en œuvre efficacement. C’était en présence du gouverneur de la BCEAO, Koné Tiémoko Meyliet, qui a pris une part active aux travaux.



Des approches innovantes pour atteindre l’inclusion financière

Le rapport final lu par des participants souligne la nécessité pour les décideurs et les partenaires de continuer de développer des approches les plus innovantes possibles pour atteindre les régions au niveau mondial. A cet égard, il a salué les idées novatrices énoncées au cours de la conférence, en vue d’intégrer les 1,7 milliard de personnes dans le monde qui restent à couvrir par le système financier. Premièrement, souligne-t-il, il s’agira de combler les lacunes au niveau du genre pour espérer atteindre les objectifs de développement durable. Il faudra également équilibrer les risques et les alternatives de la technologie de l’innovation. Des chantiers clés pour pouvoir sécuriser l’utilisation de la technologie, en particulier la technologie mobile. Car « l’identité souveraine, en particulier l’identité digitale, sera une élément clé pour accroitre les potentiels, particulièrement en ce qui concerne l’inclusion financière des femmes. »
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires


Comment