Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

La technologie blockchain présentée aux chefs des entreprises ivoiriennes

Publié le mardi 5 mars 2019  |  APA
Exportation
© Autre presse par DR
Exportation : la CGECI veut contribuer à booster la compétitivité de la filière ananas et bananes
Le Président Jean-Marie ACKAH a, devant l’Organisation Centrale des Producteurs-Exportateurs d’Ananas et de Bananes (OCAB) fait l’état des deux premières années de son mandat.


Abidjan-(Côte d’Ivoire) - La blockchain, une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle a été présentée, mardi à Abidjan, aux chefs des entreprises ivoiriennes autour du thème, « les enjeux de la technologie blockchain pour la transformation digitale de mon entreprise», a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Selon Antoine Yeretzian, co-fondateur d’une start-up française, promoteur de cette technologie, l’objectif « est de faire bénéficier nos interlocuteurs sur les technologies ».

« Le blockchain est un moyen de se mettre d’accord numériquement sans avoir recours à un centralisateur. A terme, ça va baisser monstrueusement le coup des transactions, hors les transactions sont partout dans l’économie numérique », a-t-il expliqué dans les locaux du patronat ivoirien.

Poursuivant, il a soutenu que dans les pays comme la Côte d’Ivoire en ce qui concerne les micro-transactions, « les intermédiaires à savoir les tiers confiants prennent beaucoup trop de frais », une situation qui freine le développement» de ces choses.

«Le blockchain permet de faire des transactions efficacement, de certifier les données à moindre coûts », a vanté M. Yeretzian .

Le Président de la Commission économie numérique et entreprise digitale de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI, Patronat ivoirien), Jocelyn Adjobi , a souligné que cette rencontre est organisée dans l’optique que «les chefs d’entreprises puissent être informés, puissent être sensibilisés de telle sorte que la Côte d’Ivoire soit toujours en avance ».

« Notre rôle est de sensibiliser les entreprises sur les nouvelles technologies de la communication. C’est important parce que ces technologies permettent d’améliorer les performances », a conclu Adjobi.

De l’avis des promoteurs, la blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création.

Cette base de données est sécurisée et distribuée: elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. Toute blockchain publique fonctionne nécessairement avec une monnaie programmable.

SY/ls
Commentaires


Comment