Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Objectifs de Développement Durable: la Côte d’Ivoire prépare son Rapport national volontaire de Juillet 2019 pour le Forum politique de haut niveau des Nations Unies

Publié le jeudi 7 mars 2019  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par JOB
Ouverture de l’atelier de lancement des travaux de préparation du premier Rapport National Volontaire (RNV)
Abidjan, le jeudi 07 Mars 2019. Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Prof Joseph Séka Séka a procédé à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire à Abidjan, à l’ouverture de l’atelier de lancement des travaux de préparation du premier Rapport National Volontaire (RNV).


Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Prof Joseph Séka Séka a procédé ce jeudi 07 Mars, à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire à Abidjan, à l’ouverture de l’atelier de lancement des travaux de préparation du premier Rapport National Volontaire (RNV). Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des ODD (Objectifs de développement durable), devant être soumis au mois de Juillet 2019 au Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) des Nations Unies.

Cet atelier, organisé en collaboration avec le Ministère du Plan et du Développement et l’appui du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, vise à susciter l’engagement et la participation active de l’ensemble des acteurs concernés à l’élaboration du premier Rapport National Volontaire (RNV).

Dans son mot, le ministre Joseph Séka Séka, a indiqué que 2019 est une année spéciale pour la Côte d’Ivoire étant donné qu’elle présente au Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) de l’ONU son premier rapport national sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Ce rapport reflètera l’état actuel de mise en œuvre de l’Agenda 2030 par la Côte d’Ivoire aux niveaux national et international et se veut le résultat d’une consultation générale inclusive et participative de toutes les parties prenantes des différentes couches de la société ivoirienne.

« Au-delà de cette feuille de route pour l’appropriation et l’intégration des ODD dans les politiques et stratégies de développement en Côte d’Ivoire, notre principal défi commun, est de traduire les engagements pris, les politiques et les stratégies adoptées en actions concrètes qui contribueront à l’amélioration des conditions de vie de chaque citoyen vivant en Côte d’Ivoire », a déclaré Joseph Séka Séka.
Tout en assurant le soutien du gouvernement au processus d’examen et suivi de la réalisation de l’Agenda 2030, élément important du cycle stratégique du développement durable de la Côte d’Ivoire, il s’est réjoui de l’organisation de cet atelier de lancement des travaux de préparation du premier RNV.

Quant au Directeur général de l’environnement et du développement durable (DGEDD), Gustave Aboua, l’organisation de cet atelier, pour lui, s’inscrit dans le cadre de la concrétisation de l’engagement pris par la Côte d’Ivoire de présenter de façon régulière un rapport périodique de suivi de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable 2030, qui reflète le progrès accompli par rapport aux cibles définies.

Selon le DGEDD, le processus des présentations des Rapports nationaux volontaires, déjà entrepris par 113 pays entre 2016 et 2018, permettra à la Côte d’Ivoire d’enrichir la revue à mi-parcours du PND (Plan national de développement) sur la période 2016-2020, grâce à un meilleur suivi de l’atteinte des ODD.
« La Côte d’Ivoire examinera de manière globale l’ensemble des 17 ODD et de manière plus approfondie les objectifs suivants : ODD 4 (qualité de l’éducation), ODD 8 (travail décent et croissance économique), ODD 10 (réduction des inégalités), ODD 13 (action climatique), ODD 16 (paix, justice et institutions fortes), ODD 17 (partenariats), ODD 7 (énergie durable) et l’ODD 5 (égalité des sexes) », a-t-il confié.

Auteur d’un exposé sur : « la présentation de la feuille de route de mise en œuvre des ODD en CI : Acquis et perspectives », qui a ouvert le bal des échanges entre lui et les points focaux des départements ministériels, les structures gouvernementales centrales et locales, les représentants du secteur privé, les organisations nationales et des représentants des milieux académiques et de la société civile. Le DGEDD, Gustave Aboua, a rassuré que la Côte d’Ivoire serait en possession d’outils pour présenter ‘’le meilleur Rapport National Volontaire’’.

JOB
Commentaires


Comment