Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les CHU changent d’identité juridique pour plus d’efficacité au service des populations

Publié le mercredi 13 mars 2019  |  AIP
Conseil
© Abidjan.net par PR
Conseil des ministres du 13 mars 2019
Abidjan le 13 mars 2019. Le président de la République Alassane Ouattara a présidé ce mercredi un conseil de ministre en présence de tous les membres du Gouvernement.


Abidjan- Les Centre hospitaliers universitaires (CHU), qui forment le plus haut palier dans la pyramide sanitaire en Côte d’Ivoire, vont changer d’identité juridique et devenir des Etablissements publics hospitaliers (EPH), notamment afin de gagner plus en flexibilité dans la gestion et pouvoir ainsi offrir des soins de meilleure qualité aux populations.

Ce changement de régime juridique qui va induire une gestion de type privé (autonomie administrative et financière) est contenu dans un projet de loi de réforme hospitalière adopté par le gouvernement, mercredi, en conseil des ministres. Il devra être soumis au Parlement en vue de sa validation définitive.

Le projet de loi crée une nouvelle catégorie d’établissements sanitaires que constitueront les EPH. Les cinq CHU que compte le pays formeront, dans un premier temps, cette catégorie jusqu’à la réalisation de nouveaux EPH, dans le cadre du Plan de développement sanitaire décliné par le gouvernement.

« Ce projet de loi engage une réelle modernisation de la gouvernance de l’organisation et du fonctionnement des établissements hospitaliers compte tenu de la qualité reconnue aux EPH d’exercer suivant un mode de gestion privé. Ce modèle de gouvernance garantit la gestion optimale du patrimoine et la participation des établissements hospitaliers privés au service public hospitalier tout en garantissant son caractère social », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

Il a souligné le fait que cette loi de réforme porte le malade au cœur du système et permet aux hôpitaux de fonctionner suivant un mode de gestion axé sur les résultats, en leur donnant les moyens d’offrir des soins continus, globaux et de qualité au meilleur coût. La finalité étant d’impacter positivement les prestations de ces établissements au bénéfice des populations notamment les couches les plus vulnérables.

Une Charte du malade sera ainsi élaborée dans de la gestion de ces Etablissements publics hospitaliers (EPH), a informé en outre le porte-parole du gouvernement, lors de son compte rendu du conseil.

kg/cmas
Commentaires


Comment