Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le CNRA lance quatre nouvelles variétés de riz pluvial tolérantes à la sécheresse

Publié le mercredi 13 mars 2019  |  AIP


Yamoussoukro- Le Centre national de recherche agronomique (CNRA) a décidé de mettre à la disposition des riziculteurs, quatre nouvelles variétés de riz pluvial tolérantes à la sécheresse dans un contexte de changement climatique, pour améliorer la productivité du riz et assurer la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire.

Le projet "Diffusion en milieu paysan de nouvelles variétés de riz pluvial tolérantes à la sécheresse" du Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD) a été présenté mercredi aux riziculteurs des zones d’intervention du projet (Vavoua, Duékoué, Korhogo) lors d’un atelier de lancement organisé à Yamoussoukro en présence du directeur de la recherche scientifique et de l’appui au développement, Dr Zakra Nicodème du CNRA.

Ces quatre nouvelles variétés de riz sont des variétés à cycle court moins de quatre mois, de bonne qualité et aromatique avec un rendement potentiel de cinq tonnes à l’hectare. Elles constituent une opportunité pour améliorer la production de paddy dans ce contexte de changement climatique.

« Il y a désormais des variétés de riz qui répondent efficacement au changement climatique, que la Côte d'Ivoire peut continuer de produire du riz partout, que les producteurs de riz pluvial, de loin les plus nombreux, peuvent reprendre leur activité et nourrir la Côte d'Ivoire », a déclaré à l’ouverture de l’atelier, Dr Zakra.

« La diffusion de nouvelles variétés tolérantes à la sécheresse dans les grandes zones de production de riz pluvial, constitue une opportunité pour améliorer la production de paddy dans ce contexte de changements climatiques », a-t-il ajouté.

D’un coût de 100,295 millions de FCFA financé par le FCIAD, le projet à une durée de deux ans (2019-2021). Il consiste à diffuser ces nouvelles variétés de riz dans sept sous-préfectures des trois grandes zones de la production du riz pluvial en Côte d’Ivoire qui représente 29% des superficies emblavées du riz.

Mis en exécution par le CNRA et l’ANADER, le projet prévoit l’identification de 320 riziculteurs et 16 parcelles, la distribution de semence. Il va bénéficier à 320 bénéficiaires directs et 1 920 bénéficiaires indirects.

La riziculture pluviale en Côte d’Ivoire occupe 85% des superficies emblavées et représente 80% de la production. Elle est confrontée à plusieurs contraintes dont la sécheresse. Ce système de riziculture dominant est caractérisé par des exploitations de petite taille (0,2 à 1 ha) et intensif en main d’œuvre familiale, par de faibles rendements dus entre autres à la faible fertilité des sols, à la mauvaise qualité de la semence, à l’utilisation de matériel végétal peu performants.

nam/cmas
Commentaires


Comment