Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

« Grand débat national français » : Le CESEC s’inspire du modèle du CESE de France afin de contribuer à la consolidation du dialogue social en Côte d’Ivoire

Publié le lundi 25 mars 2019  |  CESEC
«
© Autre presse par DR
« Grand débat national français » : Le CESEC s’inspire du modèle du CESE de France afin de contribuer à la consolidation du dialogue social en Côte d’Ivoire


Après Curaçao, où il a été porté à la tête de l’Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS), le Président Charles Koffi DIBY a pris part, le 12 mars dernier au CESE français, à la présentation de l’Avis, « Fractures et transitions : réconcilier la France », en présence du Premier Ministre, Edouard PHILIPPE, de la Garde des Sceaux, Nicole BELLOUBET, de Monsieur Sébastien LECORNU, Ministre des Collectivités territoriales ainsi que des garants du « Grand Débat » national Français.
Invité spécialement par son homologue français, Monsieur Patrick BERNASCONI, la participation du Président du CESEC à cette plénière est une illustration de la mise en œuvre de l’accord de coopération liant les deux Chambres Consultatives, qui a été l’objet d’une signature de convention, au cours de la visite de travail et d’amitié, du Président du CESE Français en Côte d’Ivoire, du 17 décembre 2018.
Rappelons que le projet d’avis soumis à l’examen de la Chambre consultative française, est le résultat de trois mois de travaux inédits, confiés à une commission temporaire, qui a permis de dégager des propositions de réponses à la crise « des gilets jaunes ». L’Avis expose des réflexions et formule des recommandations relatives aux questions suivantes : Comment contribuer à résorber les fractures territoriales et sociales en France ? Comment accompagner la transition écologique ? Comment améliorer le pouvoir d’achat, et garantir plus de justice fiscale ? Comment assurer la participation des citoyens à l’élaboration des décisions publiques ?
C’est par conséquent une réelle opportunité pour l’Institution ivoirienne de pouvoir s’inspirer des modalités de dialogue et d’écoute, entreprises par le Président BERNASCONI et ses pairs conseillers, afin d’être ce « trait d’union » et cet instrument de mesure de l’acceptabilité sociale des réformes. Ce sont en effet 31 000 participants et 26 groupes citoyens qui ont été associés à ce « Grand débat national » à l’échelle du CESE français.

Le Président du CESEC, a exprimé ses remerciements pour tant d’égards vis-à-vis de ses Collègues ivoiriens qu’il représentait, mais surtout pour l’honneur fait à la Côte d’Ivoire, qui sous la gouvernance du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, initie des réformes pour le bien des ivoiriens.
Le Président DIBY s’est donc engagé à mettre en œuvre de telles initiatives au niveau du CESEC, avec l’implication des représentants de toutes les forces vives de la Nation ivoirienne. Cet engagement est pris en vue d’anticiper les potentielles sources de crispations sociales qui pourraient constituer des facteurs bloquants à la marche de la Côte d’Ivoire vers un développement et un progrès assurés pour l’ensemble des populations, sous la conduite du Président de la République.
A la suite de cette importante activité, le Président du CESEC a eu un entretien, le Mardi 19 mars 2019, avec la Direction des Relations Globales, de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). La délégation conduite par le Président DIBY a évoqué, avec l’équipe menée par Monsieur Andréas SCHAAL, premier responsable, les pistes de collaboration, entre les deux Institutions, dans le cadre de l’appui aux réformes et l’accompagnement du renforcement des capacités d’analyse et de prospective de la Chambre consultative ivoirienne. Rappelons que cet échange fait suite à la sélection du CESEC, en vue d’intégrer le programme d’appui de l’OCDE au CES du Liban.

Enfin, le Président Charles KOFFI DIBY a participé à Paris, à l’Assemblée Générale extraordinaire de l’Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires Francophones (UCESIF) le 20 mars 2019, à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie. Au cours des travaux de l’UCESIF, le Président DIBY a encore insisté sur la place et le rôle des CES, en tant qu’institutions jouissant d’une légitimité constitutionnelle, au sein d’un espace francophone dynamique. Cette position soutenue par l’ensemble de ses pairs, à l’avantage d’augurer d’une contribution plus effective des CES, dans un souci de complémentarité, aux réflexions et travaux engagées par l’OIF. Il convient de mentionner que la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée Générale extraordinaire a enregistré la présence de Monsieur Jacques KRABAL, Secrétaire Général de l’Assemblée Parlementaire Francophone (AFP) et de Monsieur Georges NAKSEU NGUEFANG, Directeur des Affaires Politiques et de la Gouvernance Démocratique de l’OIF, représentant S.E. Mme Louise MUSHIKIWABO, Secrétaire Générale. Toutes les deux personnalités ont reconnu l’importance des Chambres consultatives dans la promotion de la démocratie participative et dans leur action en synergie avec tous les membres du réseau institutionnel au développement d’une Francophonie qui épouse les défis et enjeux contemporains.
Commentaires


Comment