Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement de la Campagne nationale de la promotion des droits de la jeunesse: le Ministre Mamadou Touré appelle à la responsabilisation des jeunes au sein des partis politiques

Publié le samedi 13 avril 2019  |  Ministères
Le
© Autre presse par DR
Le Ministre Mamadou Touré appelle à la responsabilisation des jeunes au sein des partis politiques
Vendredi 12 Avril 2019.Le Secrétariat d’Etat chargé des droits de l’homme vient de lancer la Campagne nationale de la promotion des droits de la jeunesse ce à l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC).


Le Secrétariat d’Etat chargé des droits de l’homme vient de lancer la Campagne nationale de la promotion des droits de la jeunesse ce Vendredi 12 Avril 2019, à l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC).

Cette initiative vise à sensibiliser la Jeunesse sur ses droits.
Au cours de la Cérémonie de lancement, le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mamadou Touré s’est prononcé sur le thème « Participation politique des jeunes ».

Il s’agissait pour lui de partager son expérience au plan politique et professionnel.
Face à son auditoire en majorité jeune, le Ministre Mamadou Touré a dénoncé le fait que peu de jeunes occupent des postes de responsabilité dans les partis politiques en Côte d’Ivoire.

« Les jeunes sont utilisés pour dresser les bâches et prendre part au meeting. Mais Quand il s’agit de confier des responsabilités aux jeunes dans les partis politiques, on ne les trouve pas suffisamment responsables pour occuper des postes », s’est-il désolé. A ces jeunes, Mamadou Touré les conseille à ne jamais accepter d’être instrumentalisé.

« Parce que si vous êtes des instruments, vous perdez de la valeur aux yeux de ceux qui vous instrumentalise. Quand il s’agit de vous récompenser, ce qui a été votre contribution est pris comme prétexte pour ne pas accorder de la place », a-t-il expliqué.

Pour le Ministre Mamadou Touré soutenir encore que l’avenir c’est les jeunes, ne suffit plus. « Le présent c’est aussi les jeunes. Parce que quelqu’un qui a 20, 30 ans à qui vous demandez d’attendre encore 20 ans ou 30 ans, dans 20 ou 30 ans, cette personne aura 50 ans. Son avenir, c’est maintenant. La place qu’il doit occuper c’est maintenant », fait-il savoir avant d’inviter cette jeunesse dans son ensemble à la responsabilité. « Cette jeunesse que vous êtes constitue la majorité de l’électorat. Prenez conscience de votre force. Engagez-vous. Je vous exhorte à vous engager. Engagez-vous dans les partis politiques, dans les mouvements de la société civile. La vie n’a pas de sens s’il n’y a pas d’engagement.

Engagez-vous pour une cause. En vous engagent pour la cause, sachez qu’il y a des difficultés. Armez-vous pour surmonter ces difficultés. Soyez fidèles à vos convictions. Il y aura des difficultés car malheureusement vous êtes dans un environnement où beaucoup ne comprennent pas pourquoi vous devrez être promus. Mais c’est votre compétence, qui vous permettra toujours de vous imposer », les a-t-il galvanisés.

Autre chose sur laquelle le Ministre Mamadou Touré s’est appesanti, c’est le conflit de génération au sein des partis politiques. Ce que fait le Président Ouattara en nommant des jeunes cadres à des postes de responsabilité au plan politique et professionnel, c’est le renouvellement des générations.

Il permet à des jeunes compétents d’accéder à des postes de responsabilité. Ce que Houphouet Boigny avait fait. Si cette vision du président Ouattara n’est pas traduite dans nos partis politiques, il y aura le décalage entre l’homme et sa vision mais surtout entre l’homme et les partis politiques », a-t-il estimé.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Sondage
Le
© Autre presse par DR (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)

Le
© Autre presse par DR (Photo d`archive)


Comment
Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment