Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Conseil régional de l’Indenié-Djuablin/ Pascal Kouakou Abinan, président : « notre préoccupation, investir davantage dans les projets de développement.»

Publié le mardi 16 avril 2019  |  CRID
Le
© Autre presse par DR
Le ministre Pascal Kouakou Abinan, président du Conseil régional de l’Indenié-Djuablin


Le Conseil régional de l’Indenié-Djuablin a tenu le vendredi 12 avril 2019, sa 2eme session ordinaire de l’année. Au terme des travaux, les conseillers régionaux ont adopté le compte administratif du président et le projet de budget modificatif N° 1 de l’exercice 2019 qui passe de 1 milliard 804 millions 965 mille francs CFA à 3 milliards 382 millions 198 mille francs CFA.

En référence à la rareté de ressources financières, le ministre Pascal Kouakou Abinan, président du Conseil régional et l’ensemble des conseillers régionaux ont opté pour le renforcement des actions de développement avec le peu de ressources disponibles. Le projet de budget modificatif N° 1 qui vient d’être adopté s’équilibre en recettes en dépenses à 3 milliards 382 millions 198 mille francs CFA contre 1 milliard 804 millions 198 mille francs CFA. Dans ce budget, ce sont 2 milliards 253 millions 545 mille qui sont dégagés pour l’investissement soit 66,63% et le budget de fonctionnement est estimé à 1 milliard 128 millions 653 mille soit 33, 37%. Le budget d’investissement actuel connaît une augmentation de 198,68% par rapport à celui arrêté au budget primitif. Selon le président du Conseil régional, la hausse du budget d’investissement est due à la prise en compte des reports d’investissement pour l’année 2018 et l’anticipation de certaines opérations prévues au programme triennal 2019-2021. Il s’agit également de permettre le réajustement de certaines opérations suite à la réduction de la subvention 2018.

Cette option budgétaire marque la volonté des autorités du Conseil régional de renforcer les actions de développement sur le terrain. Et, en la matière, les priorités restent les mêmes selon le ministre Pascal Kouakou Abinan, président du Conseil régional. « Nous poursuivons la construction des collèges de proximité, des écoles, des centres de santé, la réalisation des Hydrauliques Villageoise Améliorée et la réhabilitation des pistes villageoises », rassure Pascal Kouakou Abinan.

D’autre part, lors de son discours introductif, le président du Conseil régional de l’Indenié-Djuablin a invité les populations de sa région à participer massivement au prochain Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH). Selon lui cette opération est d’autant plus importante que les montants des subventions allouées par l’Etat aux collectivités territoriales et la programmation des infrastructures dans les régions tiennent compte de l’importance en nombre de la population. Il a révélé que la population de l’Indenié-Djuablin a chuté de 639 807 habitants au recensement de 1998 à 560 432 habitants en 2014. « Il nous revient dès lors, de sensibiliser nos parents afin de corriger cette aberration au recensement de 2019 pour que notre région continue sa marche vers le développement », lance Abinan Kouakou Pascal.

Enfin, le ministre président s’est longuement étendu sur le phénomène de l’orpaillage clandestin qui prend des proportions alarmantes dans la région. Pour Pascal Kouakou Abinan, l’orpaillage clandestin constitue à tout point de vue un véritable danger pour les populations. Par contre, précise-t-il, « lorsqu’elle est exercée dans la légalité, cette activité peut contribuer au développement des régions par la création d’infrastructures qui profitent à toute la communauté ». Il a de ce fait invité toute la population à dénoncer les orpailleurs clandestins qu’il a qualifiés de fossoyeurs du développement de la région.

SERCOM
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment