Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Une plateforme lancée pour accompagner la professionnalisation des organisations agricoles

Publié le mardi 16 avril 2019  |  AIP
La
© APA par Saliou AMAH
La SFI lance AMEA Côte d`Ivoire, une plateforme de professionnalisation des organisations agricoles
Mardi 16 Avril 2019. A Abidjan. La Société financière internationale (SFI) et ses partenaires ont lancé la section Côte d’Ivoire de l’Agribusiness Market Ecosystem Alliance (AMEA), une plateforme visant à accompagner les organisations agricoles dans leurs efforts de professionnalisation


Abidjan, La société financière internationale (IFC) a lancé, mardi, à Abidjan, la section de l’Agribusiness market ecosystem alliance (AMEA) Côte d‘Ivoire, une plateforme qui vise à accompagner les organisations agricoles dans leurs efforts de professionnalisation.

L’Agribusiness market ecosystem alliance Côte d’Ivoire devra "aider les organisations professionnelles agricoles (OPA) à mieux se structurer, gérer plus efficacement leurs ressources, adopter une démarche qualité dans la production, augmenter leurs revenus, avoir plus de crédibilité vis-à-vis des institutions financières pour faciliter l’accès à plus de crédit et développer leur volume affaires", a expliqué le représentant régional de l’IFC, Olivier Buyoya, à la cérémonie de lancement.

Pour y parvenir, des mécanismes efficaces vont être développés "pour soutenir la croissance des organisations de producteurs et renforcer la chaîne de valeurs afin d’attirer et de retenir davantage d’investissements privés dans le secteur", a-t-il ajouté.

La mise en place de cette alliance avec des partenaires comme IFC, est une "occasion unique de tirer parti de l’expertise et de l’expérience d’organisations et d’institutions spécialisées pour aider les organisations de producteurs à atteindre leur plein potentiel, fournir des services de qualité à leurs clients et améliorer la visibilité des produits agricoles provenant de la Côte d’Ivoire", a traduit un membre du secrétariat de l’AMEA, Marc Steen.

L’AMEA va s’employer à améliorer la qualité et la performance des chaînes de valeur de l’agriculture et de l’agro-industrie en Côte d’Ivoire en mettant à disposition le matériel de formation, les outils d’évaluation et les listes de prestataires de services nécessaires pour soutenir le renforcement des capacités des coopératives et des fournisseurs d’intrants agricoles du pays.

En Côte d’Ivoire, 67 % de la population ivoirienne est tributaire du secteur agricole alors que sa contribution au produit intérieur brut (PIB) est estimée à près de 21 % et est pourvoyeur de 49% des emplois.

(AIP)

ena/ask
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment