Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Visite à la CGECI : Sidi Touré échange avec les professionnels du secteur sur les nouvelles dispositions réglementaires de la communication et des médias

Publié le jeudi 18 avril 2019  |  Abidjan.net
Le
© Abidjan.net par JOB
Le ministre Sidi Touré échange avec les professionnels du secteur privé de la communication et des médias
Le ministre de la Communication des Médias, Sidi Touré a effectué ce jeudi 18 avril, une visité de travail à la CGECI pour échanger avec les agences et professionnels du secteur de la communication et des médias


Dans le cadre de la continuité de son dialogue entamée depuis 2018 avec les principaux acteurs du public et du privé de la Communication et des Médias, le ministre Sidi Touré a effectué une visite de travail ce jeudi 18 avril, à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan (Plateau).

Cette rencontre, ouverte à la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), ainsi qu’aux membres du comité de concertation Etat-secteur privé, a eu pour but de créer un cadre d’échanges sur les nouvelles dispositions réglementaires prises en Côte d’ivoire, dans le secteur de la Communication et des Médias.

Dans le cadre de l’accompagnement des entreprises de communication et média, le ministre a souligné que toutes les actions menées par son département sont engagées en application des diverses stratégies de développement des différents secteurs et sous-secteurs d’activités issus de la Politique nationale de la communication et des médias (PONACOM 2019-2023).

« Pour conduire cette ambition, nous avons adopté dans une démarche inclusive, dès octobre 2018 avec tous les secteurs de l’écosystème que nous essayons d’appliquer avec rigueur et professionnalisme », a indiqué Sidi Touré.

Par ailleurs, il a aussi rappelé le rôle pivot de la communication publicitaire qui a motivé en partie, l’initiative du projet de loi sur la communication publicitaire de novembre 2018, qui prévoit un régulateur en lieu et place de l’actuel Conseil supérieur de la publicité.

« Le secteur de la publicité a souffert trop longtemps de l’anarchie, la nouvelle loi si elle est adoptée par le Parlement ivoirien viendra poser les bases d’une nouvelle organisation que nous souhaitons tous », a déclaré Sidi Touré, tout en faisant savoir que sur la base du dispositif règlementaire en vigueur, son département entreprend quelques opérations de régulation indispensables.

En outre, des échanges fructueux sur des questions techniques et de collaboration entre l’Etat et le privé, n’ont-ils pas manqué à cette visite de travail.

Henri Guina, ayant participé à cette rencontre au nom de l’Association des agences conseils, s’est dit, doublement satisfait de l’ouverture d’esprit du ministre et surtout qu’il s’est engagé à recevoir les mémos écrits des participants de cette rencontre qu’il va approfondir avec ses équipes.

« C’est avec humilité qu’il n’a pas voulu répondre aux questions qui avaient des relents techniques », a-t-il affirmé.

Il a par la suite, apprécié l’avancée sur une préoccupation majeure, à savoir l’autorisation de principe de la question sur la publicité. Selon lui, aujourd’hui, il faut savoir comment faire en sorte qu’en utilisant cette loi (loi sur la communication publicitaire), les agences et les professionnels du secteur ne meurent pas.

« Ça nous pose par exemple le problème de astreintes ou des amendes qui touchent à un chiffre d’affaires brut. Quand on sait que les marges sur les productions ne sont pas élevées dans ce secteur, le fait de toucher ainsi au chiffre d’affaires brut peut à mettre mal l’existence de nos sociétés. Deuxièmement, le fait de demander que les agents assermentés entrent dans les locaux des professionnels alors que la tentative n’est pas punissable sur les infractions qui ont été déclinées. Nous pensons que ça pourrait donner droit à des abus », a relevé Henri Guina, au nom des acteurs concernés par la réforme de la communication publicitaire en Côte d’Ivoire.



JOB
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment