Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Coopération: la Banque mondiale décaisse 245 milliards pour 3 projets d’envergure en Côte d’Ivoire

Publié le samedi 20 avril 2019  |  Minutes Eco
Coopération:
© Autre presse par DR
Coopération: la Banque mondiale décaisse 245 milliards pour 3 projets d’envergure en Côte d’Ivoire
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné et le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte, ont signé ce jeudi 19 avril 2019, au 20e étage de l’immeuble Sciam, des accords de financement de trois nouveaux projets, d’une valeur cumulée de 245 milliards Fcfa.


Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné et le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte, ont signé ce jeudi 19 avril 2019, au 20e étage de l’immeuble Sciam, des accords de financement de trois nouveaux projets, d’une valeur cumulée de 245 milliards Fcfa. Ces crédits accordés à la Côte d’Ivoire ont chacun, une maturité de 30 ans avec un différé de 5 ans.

Le premier accord porte sur le projet d’achat stratégique et d’harmonisation des financements et des compétences de santé (Spark) d’un montant de de 220 millions de dollars, soit environ 130 milliards Fcfa, constitué d’un crédit de l’association internationale de développement (IDA) d’un montant de 200 millions de dollars et d’un don du Mécanisme de financement mondial (GFF) de 20 millions de dollars. Ce projet s’exécutera sur une période de six ans.

« Spark-Santé permettra de passer à l’échelle les deux réformes clés structurantes du secteur santé que sont l’approche de la contractualisation et la mise sous performance des structures sanitaires (financement basé sur la performance) et la Couverture maladie universelle (CMU) dans le cadre de l’achat stratégique en santé, tout en adressant les goulots d’étranglement identifiés pour infléchir durablement les indicateurs clés de mortalité maternelle et infantile », a déclaré Pierre Laporte.

Justement, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Aka Aouéllé, a marqué sa joie de voir de voir son département, point focal dans la mise en œuvre de la CMU qui démarre le 1er octobre, bénéficier de fonds qui serviront en partie à mettre aux normes les installations sanitaires à travers le pays.



Améliorer la gouvernance par la délivrance des services de base

Le second accord, relatif à un financement de 100 millions de dollars, soit environ 58 milliards Fcfa, sous forme de crédit de l’IDA, concerne le projet d’amélioration de la gouvernance pour la délivrance des services de base aux citoyens. Ce projet qui s’exécutera sur une période de quatre ans vise, selon le ministre Adama Koné, à créer un environnement propice à l’amélioration des fonctions essentielles du gouvernement en matière de planification sectorielle, de budgétisation axée sur les résultats et d’exécution, grâce à la modernisation de la passation des marchés et de la gestion de trésorerie au niveau central. Tout en mettant l’accent sur les résultats au niveau sectoriel afin d’améliorer la prestation des services.

... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment